Stéphane Plaza n'est pas prêt de quitter M6

Stéphane Plaza n'est pas prêt de quitter M6
Stéphane Plaza n'est pas prêt de quitter M6
Aux commandes de pas moins de quatre programmes sur M6, Stéphane Plaza était samedi l’invité de Daphné Burki pour « Le Tube » de Canal+. L’occasion pour l’agent immobilier, dont le contrat avec M6 n’est pas prêt s’achever, de parler des nouveautés de ses émissions.
A lire aussi


Il est sur tous les fronts actuellement. Toujours aux commandes de « Recherche appartement ou maison » et de « Maison à vendre » sur M6, mais aussi des émissions « On ne choisit pas ses voisins » et « Qu’est-ce que je sais vraiment » qu’il co-anime avec Karine Le Marchand sur la même chaîne, Stéphane Plaza sera prochainement au théâtre dans la pièce À gauche en sortant de l’ascenseur et s’apprête à lancer son réseau d’agences immobilières.

Invité samedi de Daphné Bürki sur le plateau de l’émission « Le Tube » de Canal +, l’agent immobilier le plus connu de France est revenu sur son parcours et sur  les nouveautés prévues pour moderniser « Maison à vendre » dont les audiences s’essoufflent peu à peu. Ainsi, il révèle que  des drones ont été utilisés pour filmer depuis les airs les travaux des derniers numéros ; un système déjà utilisé dans d’autres programmes.  « On essaie d’aller plus loin dans la réalisation. Quand les choses sont bien ailleurs, pourquoi ne pas prendre les bonnes choses. Pourquoi pas les drones ? On a essayé et c’est plutôt bien », a ainsi jugé Stéphane Plaza. Et de poursuivre : « On fait des nouvelles séquences. Il y a une séquence qui s’appelle la "Séquence des 10" où il y a des acheteurs en plus de moi qui rentrent dans la maison et qui la détaillent encore plus. Et on se rend compte que finalement, je suis très, très gentil quand je dis que le parquet est moche ou que ce n'est plus de mode, parce que les acheteurs quand il n'y a pas le propriétaire, se lâchent complètement et peuvent démonter une maison très rapidement », signale-t-il.

Un contrat qui court jusqu’en 2017

Autant de nouveautés qui semblent indispensables à la pérennité de l'émission. « On essaye d'améliorer toujours les choses et pas rester tranquille sur ses lauriers parce que si on ne bouge rien, ça va s'arrêter », note-t-il. Or, comme l’indique lui-même Stéphane Plaza, il est sous contrat avec M6 jusqu’en 2017. Mieux vaudrait donc que ses émissions continuent de séduire les téléspectateurs, au mois jusque-là.