Confessions Intimes : Christophe Beaugrand trouve les candidats touchants

Confessions Intimes : Christophe Beaugrand trouve les candidats touchants
Confessions Intimes : Christophe Beaugrand trouve les candidats touchants
De retour sur NT1 aux commandes de nouveaux numéros inédits de « Confessions Intimes », Christophe Beaugrand a pris la défense des témoins du programme. Loin de les trouver ridicules, il les juge plutôt  « touchants ».
A lire aussi
Pourquoi regarder "Polichinelles", la web-série touchante sur l'homoparentalité
News essentielles
Pourquoi regarder "Polichinelles", la web-série touchante...


Après plusieurs mois d’absence, l’émission « Confessions Intimes », animée par Christophe Beaugrand, a fait son retour sur NT1 le 18 février dernier. L’occasion pour le sale gosse de TF1 de faire quelques confidences devant les caméras de Télé-Loisirs. Celui qui est pressenti pour présenter l’édition 2015 de « Secret Story » a notamment raconté comment étaient dénichés les témoins insolites qui ont fait le succès du programme. Parlant de « personnalités exceptionnelles, parfois complétement barrées », l’animateur de 38 ans a promis « du lourd » dans les nouveaux épisodes inédits qui sont actuellement diffusés. « Il y a des gens qui nous envoient des messages quand ils ont envie de faire partager leur histoire ou de régler des problèmes de couples par exemple et il y a des gens qu’on essaie d’aller chercher (dans la rue, sur les forums Internet, ndlr.). On appelle ça du casting sauvage dans le métier », détaille-t-il.

« C'est parfois du second degré, parfois du premier degré »

Et alors que de nombreux téléspectateurs se moquent souvent des participants de cette émission de témoignages, Christophe Beaugrand prend leur défense. « C’est un programme que chacun regarde avec son œil ; ça peut être parfois du second degré, parfois du premier degré. Il ne faut pas croire que les gens qui témoignent dans l’émission sont forcément ridicules », prévient-il, avant de préciser que certains peuvent être « supers touchants ».

Dans l'actu