Projet Fashion : Hapsatou Sy est une grande fan de chaussures

Projet Fashion : Hapsatou Sy est une grande fan de chaussures
Projet Fashion : Hapsatou Sy est une grande fan de chaussures
Alors que D8 diffuse ce mardi le premier numéro de sa nouvelle émission « Projet Fashion », c’est Hapsatou SY qui a été choisie pour prendre les commandes du programme.  Un choix évident tant l’animatrice et chef d’entreprise est fan de mode et de chaussures.
A lire aussi
Projet Fashion : Hapsatou Sy sera animatrice sur D8
television
Projet Fashion : Hapsatou Sy sera animatrice sur D8


« Projet Fashion » : c’est  le nom du nouveau programme qui débarque ce mardi, à 21h50 sur D8. Adapté du format américain à succès « Project Runway », l’émission met en compétition neuf candidats créateurs de mode qui devront s’affronter autour de différents défis et seront jugés par des personnalités de la mode : styliste, journaliste et couturier. Et c’est Hapsatou Sy, chef d’entreprise, plus connue pour son rôle de chroniqueuse dans « Le Grand 8 », qui a été choisie pour animer ce nouveau divertissement prometteur.

« Je suis une fashion addict depuis toujours »

Se disant « fan » de la version américaine du concours, la jeune femme de 34 ans a confié à 20 Minutes avoir pris beaucoup de plaisir à participer à ce programme. « J'ai beaucoup aimé être aux côtés des candidats tout au long de l'émission, partager avec eux leurs doutes, leurs joies, et leur faire part de mon expérience d'entrepreneur pour les accompagner dans leur aventure », a-t-elle fait savoir.

Rien d’étonnant quand on sait qu’Hapsatou Sy, qui a dû faire face à la faillite de ses instituts, est une véritable passionnée de mode. « Je suis une fashion addict depuis toujours. J'ai d'ailleurs récemment créé ma propre marque de vêtements, antiKOD en collaboration avec cinq jeunes créateurs au talent fou », révèle-t-elle. Mais outre les vêtements, la trentenaire voue surtout un véritable culte à ses chaussures « à talons de préférence » qui constituent les incontournables de son dressing.