LCI : la TNT ou le dépôt de bilan

LCI : la TNT ou le dépôt de bilan
LCI : la TNT ou le dépôt de bilan
LCI vit-elle ses dernières heures ? Possible, à en croire la directrice de l'information de TF1, Catherine Nayl. Celle-ci vient en effet de déclarer que la chaîne d'information en continu sera contrainte d'arrêter définitivement toute diffusion si son passage sur la TNT était rejeté par le CSA.
A lire aussi


C’est une annonce inattendue. Le groupe audiovisuel TF1 vient de déclarer qu’il se verrait dans l’obligation de cesser toute activité de sa chaîne payante LCI et de licencier en masse si le Conseil supérieur de l’audiovisuel ne l’autorisait pas à la rendre gratuite. Le groupe ne serait en effet plus en mesure de dégager suffisamment de ressources dans le cadre d’une diffusion payante. Et pour cause, à l’heure actuelle, aucun terrain d’entente n’a été trouvé entre TF1 et Canal+ pour reconduire l’accord de diffusion de LCI, ce dernier arrivant à échéance à la fin de l’année. Jusqu’ici, Canal+ versait 15 millions d’euros par an à TF1 pour pouvoir diffuser LCI sur son bouquet satellite. Un arrangement qui ne semble plus d’actualité et met en danger la chaîne d’information en continu. « Si, au 31 décembre, nous n'avons pas trouvé de solution, LCI s'arrêtera », a par ailleurs prévenu, lors d’un entretien au Nouvel Observateur, la directrice de l'information de TF1, Catherine Nayl.

Seule solution, la gratuité. Mais cette possibilité a déjà provoqué un véritable tollé chez les chaînes concurrentes, BFM TV et i>télé, notamment. « Si LCI devient gratuite, les ressources publicitaires seront insuffisantes pour faire vivre trois chaînes d’information, s’indigne Alain Weill, le PDG de BFM TV, actuel numéro 1 de son secteur, dans les colonnes du Parisien. BFM TV serait alors en danger de disparition et le pluralisme menacé par un groupe dominant. Quant au président du directoire du groupe M6, Nicolas de Tavernost, il estime pour sa part que « si LCI devient gratuite, Paris Première doit l’être également ».

Quoi qu’il en soit, le passage d’un bouquet satellitaire à la TNT étant soumis à l’autorisation du CSA, toutes les chaînes retiennent leur souffle. Reste à savoir pour combien de temps. Pour l’heure, aucun calendrier n’a été fixé par l’autorité.

VOIR AUSSI

Rachat de Direct 8 et Direct Star par Canal + : la chaîne cryptée y voit plus clair
Google TV arrivera en Europe en 2012
Apple TV contre Google TV : la guerre imminente
Faux témoignage : TF1 épinglé