Chômage : les femmes en couple sont moins touchées que les célibataires

Chômage : les femmes en couple sont moins touchées que les célibataires
Chômage : les femmes en couple sont moins touchées que les célibataires
Le couple, un rempart contre le chômage ? C'est ce qu'on pourrait croire à la lecture de l'enquête « France, portrait social » que vient de dévoiler l'Institut national de la statistique et des études économiques. Selon ce dernier, les hommes et femmes vivant en couple seraient moins touchées par le chômage.
A lire aussi


La vie de couple serait un atout sur le marché du travail. C’est l’un des enseignements que l’on peut tirer des données de l’édition 2012 du document « France, portrait social » de l'Institut national de la statistique et des études économiques

Selon l’enquête, les femmes en couple souffriraient deux fois moins du chômage que les célibataires : 6% pour les premières, contre 12% pour les autres. On note également une distinction s’agissant de la durée du travail : 34% des salariées âgées de 30 à 54 ans et en couple ont occupé un emploi à temps partiel en 2011 contre seulement 23% pour les salariées sans conjoint. À noter que dans ce cadre, si le temps partiel est choisi par 80% des femmes en couple, seules 60% des célibataires peuvent en dire autant.

91% des hommes en couple ont une activité professionnelle

L’Insee s’est également intéressé à l’impact du couple sur l’emploi des hommes, et les données diffèrent légèrement. En 2011, la quasi-totalité (91%) des hommes en couple âgés de 30 à 54 ans avait une activité professionnelle, contre 77% des célibataires. Selon l’Insee, les hommes ayant une concubine auraient par ailleurs une situation plus stable et plus qualifiée que les hommes seuls. De ce fait, les premiers, occupant davantage de postes de cadres, travailleraient davantage au quotidien que les seconds.

Si l’on s’intéresse aux couples dans leur ensemble, en 2011, 73% d’entre eux étaient composés de deux personnes occupant un emploi. Et si l’Insee a par ailleurs constaté une hausse de 4% de l’activité féminine entre 2003 et 2011, elle note également que lorsque seul l’un des membres du couple travaille, il s’agit, dans 80 % des cas, de l’homme.


Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Les femmes dans la crise
Oser la reconversion professionnelle en couple
Travailler en couple : vie pro et vie privée peuvent-elles faire bon ménage?
Chômage : combien coûte la recherche d’emploi ?