Sexisme en entreprise : 3 Français sur 4 en sont témoins

Sexisme en entreprise : 3 Français sur 4 en sont témoins
Sexisme en entreprise : 3 Français sur 4 en sont témoins
L'égalité au travail en France ? Encore une utopie pour plus des trois quarts des Français, selon un sondage Harris Interactive du 21 février. Les sondés considèrent que les paroles et les actes à caractère sexiste sont encore très répandus dans le monde des entreprises.
A lire aussi


Selon un sondage Harris Interactive, paru le jeudi 21 février, pour le chausseur en ligne Sarenza qui fait de la parité professionnelle une de ses priorités, 78% des interrogés affirment que les femmes sont l’objet de propos sexistes dans le monde du travail et 73% qu'elles sont victimes d’actes à caractère sexiste. Les disparités entre hommes et femmes sondés sont à souligner puisque dans le premier cas, ce sont 84% de femmes et 72% d’hommes qui jugent que les salariées sont la cible de paroles sexistes tandis que pour les pratiques sexistes, ce sont 80% des femmes et 64% des hommes.

L’enquête menée sur Internet entre le 6 et le 13 février auprès d’un échantillon de 1 000 personnes sur le ressenti des Français à propos de l’égalité au travail avance également que seuls 30% des interrogés considèrent que l’égalité à l’embauche existe bel et bien et moins de deux Français sur dix pensent que l'égalité salariale entre hommes et femmes est une réalité. 

Plus de six Français sur dix considèrent le congé maternité comme un frein

Seuls 38% des Français estiment que le congé maternité n’est pas un frein dans l’évolution de la carrière des femmes et 40% que les femmes obtiennent des postes de direction dans les mêmes conditions que les hommes.

Enfin, les sondés ont confié les pistes qu’ils préconisent pour améliorer la parité professionnelle, parmi une liste préétablie : sans surprise, 95% plébiscitent l’amélioration des systèmes de garde pour les enfants, 91% souhaitent que les réussites des femmes dans leur parcours professionnel soient plus mises en avant et 83% estiment que les pères devraient davantage rester à la maison.

VOIR AUSSI

Les Français sont heureux au bureau
Égalité professionnelle : chantier prioritaire selon Michel Sapin
Égalité femme-homme : un facteur de « bien-être » au travail
En France, 7 travailleurs pauvres sur 10 sont des femmes