La qualité de vie au travail se dégrade selon les salariés

La qualité de vie au travail se dégrade selon les salariés
La qualité de vie au travail se dégrade selon les salariés
68% des salariés estiment que la qualité de vie au travail s'est dégradée ces cinq dernières années, selon le sondage publié lundi par l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT) et TNS Sofres. Et pour l'améliorer, il faudrait, selon eux, davantage d'écoute et de dialogue.
A lire aussi
Qualité de vie au travail : l'open space, la plaie des salariés français ?
emploi
Qualité de vie au travail : l'open space, la plaie des...


À l’occasion de la 10e semaine pour la qualité de vie au travail, un échantillon d’environ 1 000 salariés a été interrogé sur cette question par l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT) et TNS Sofres. Et les résultats publiés lundi montrent un constat plutôt désabusé de la part des salariés. 68% d’entre eux estiment en effet que la qualité de vie au bureau s'est dégradée ces cinq dernières années. Ils sont en revanche moins sévères avec leur propre situation, même si – tout de même !- 48% d’entre eux disent avoir perçu un déclin de leurs conditions de travail depuis le début de leur carrière. Quand on leur demande enfin de noter leur environnement professionnel, la note est amère : 6,1/10.

Le respect, synonyme de qualité de vie au travail

Quelles seraient donc les marges de progrès ? Selon les salariés ayant perçu une dégradation de leur propre conditions de travail, celle-ci s’explique par un manque de moyens, de temps, d’effectifs, de reconnaissance notamment financière… alors que dans le même temps leurs exigences restent les mêmes, voire progressent. Des conditions qui créent du stress et ne sont pas facteurs de bonne ambiance. Quant à ceux qui dont la qualité de vie s’est améliorée, elle est, selon eux liés à un changement, qu’il soit d’équipe, d’employeur, de poste, de manager, ou d’horaires. Mais ce que tous mettent en avant dans l’amélioration de la qualité de vie au travail, c’est d’abord une meilleure reconnaissance (qui inclut une dimension salariale), du respect, davantage d’écoute, de dialogue et de confiance.

En effet, l'étude révèle que pour les salariés, la qualité de vie au travail signifie du respect (64%), de la reconnaissance (58%), de l’épanouissement (46%), de la motivation (40%) et de la convivialité (39%). Mais surtout celle-ci n’est ni « une illusion » (2% de citations seulement), ni « un gadget » (1%) pour les salariés. Car pour eux, une bonne qualité de vie au travail a des des effets positifs à tous les niveaux : elle a un impact fort sur l’engagement des salariés (96%), sur l’ambiance de travail, les relations dans l’entreprise (96%), la qualité du travail réalisé (95%), la santé des salariés (94%), et la productivité (91%). Ainsi, l’environnement professionnel profiterait à la fois aux salariés et aux entreprises pour 87% des salariés.

VOIR AUSSI

Top 5 des choses qui gâchent la vie en open space
Stress au travail : comment prévenir les risques psychosociaux ?
Aménagement et déco de bureau : et si ça changeait tout ?
Pour être heureuses au travail, les femmes ont besoin de temps pour leur famille