Reprendre vos études : quelles sont vos possibilités ?

Reprendre vos études : quelles sont vos possibilités ?
Reprendre vos études : quelles sont vos possibilités ?
Que vous soyez au chômage, que vous ayez envie de changer radicalement de job, de consolider vos acquis ou simplement pour le plaisir d'apprendre, reprendre ses études peut paraître compliqué, surtout si vous avez quitté les bancs de l'école depuis de nombreuses années. Pourtant, c'est un projet tout à fait possible à réaliser, différentes modalités d'apprentissage ayant été mises en place pour vous aider à décrocher le diplôme que vous convoitez. Différents organismes sont aussi à votre disposition pour vous conseiller et vous aider à faire le bon choix en fonction de votre parcours et de vos aspirations.
A lire aussi
Miss France : Flora Coquerel veut reprendre ses études et se lancer dans la mode
concours
Miss France : Flora Coquerel veut reprendre ses études et...

Passer son Bac avec le DAEU

Si vous avez arrêté vos études avant d'obtenir votre Bac et que vous souhaitez enfin décrocher le précieux sésame, le Diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU) peut vous intéresser. Il permet d'obtenir un diplôme équivalent au Bac et de poursuivre ensuite de nouvelles formations ou un cursus universitaire, et de se présenter aux concours administratifs de catégorie B.
Préparé en une ou en plusieurs années, le DAEU propose deux options : A, littéraire et juridique (français et langues, avec en options : histoire, géographie, mathématiques…) et B, scientifique (français et mathématiques, avec en options : physique, chimie, SVT, sport, santé).
Le DAEU est ouvert aux personnes ayant 24 ans ou plus, ou âgées de 20 ans et justifiant de deux ans d'activité professionnelle. Il faut donc généralement attendre 2 à 4 ans après son échec au bac pour s'y inscrire.
La liste des services universitaires de formation continue proposant le DAEU est disponible sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Le Cned propose également une formation à distance.

Valoriser son expérience avec le VAE

La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) est un dispositif pédagogique qui permet de valoriser son expérience professionnelle et d'obtenir une certification professionnelle, c'est-à-dire un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle. La VAE est ouvert à tous, que vous soyez demandeur d'emploi (indemnisé ou non), salarié, non salarié (commerçant, agriculteur, artisan ou exerçant une profession libérale), ou encore que vous soyez bénévole et/ou volontaire.
Seule exigence requise : avoir exercé une activité professionnelle durant au moins trois ans, et que celle-ci soit en rapport avec le contenu du diplôme visé.
L'employeur (public ou privé) peut également décider d'inscrire dans un plan de formation une ou plusieurs actions de VAE pour un salarié ou un agent. Dans ce cas, celui-ci conserve son statut et sa rémunération, sa protection sociale, et ses obligations vis-à-vis de son employeur. Le refus de participer à une VAE ne peut constituer une faute ou un motif de licenciement.
Cette expérience professionnelle est validée par un jury, constitué et présidé conformément au règlement régissant le diplôme. C'est lui qui décide de l'attribution partielle ou totale du diplôme. En cas de validation partielle des acquis, des prescriptions pourront vous être proposées en vue d'obtenir la totalité du diplôme.
CAP, Bac, BTS, Licence, Master… Près de 700 diplômes de l'enseignement technologique et professionnel sont accessibles par la VAE. Elle s'applique également aux diplômes de l'enseignement supérieur, selon des modalités propres à chaque université. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous adresser aux dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA), qui existent dans chaque académie.
Vous pouvez aussi consulter le site du ministère de l'Enseignement supérieur, ou encore sur Service-Public.fr.

Valider ses acquis professionnels avec le VAP

La Validation des Acquis Professionnels (VAP) permet de valider des compétences acquises en dehors du système universitaire et d'accéder aux différentes formations supérieures sans avoir à justifier des diplômes normalement requis pour y accéder. Plus souple que la VAE, la VAP permet elle aussi d'obtenir un diplôme, un titre ou une certification. Toutefois, l'université ne délivre pas de crédits correspondants au niveau de formation requis, mais une autorisation d'inscription. Par exemple, si vous n'êtes titulaire que d'un diplôme niveau Bac +1, une autorisation peut vous être délivrée pour suivre des cours de niveau Master si vous disposez d'une expérience significative en entreprise. Si vous validez votre VAP, vous êtes titulaire d'un Bac +5. Auquel cas, votre niveau de formation restera inchangé, vous serez toujours titulaire d'un niveau Bac +1.

Seule condition requise pour bénéficier de la VAP : avoir interrompu ses études initiales depuis au moins 2 ans et présenter un dossier qui résume l'ensemble des expériences professionnelles (activité salariée, stage ou bénévolat) et les formations que vous avez suivies jusqu'à présent. Le dossier sera ensuite examiné par une commission pédagogique, et la décision est prise par le Directeur d'établissement. Celle-ci est valable un an et vous permet d'accéder à la formation. Dans certains cas, la commission peut se réserver le droit de prescrire une remise à niveau.
La VAP est proposée dans de nombreuses universités. Pour connaître les modalités d'inscription ou les diplômes proposés, vous pouvez vous adresser aux dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA) de votre académie.

La formation à distance : se former tout en travaillant

Si vous avez un emploi et qu'il ne vous est pas possible de vous rendre en cours chaque jour de la semaine dans un établissement d'enseignement supérieur, la formation à distance peut être un moyen pratique pour poursuivre vos études depuis chez vous grâce à Internet. Selon le cursus choisi et l'établissement dans lequel vous avez décidé de reprendre vos études, la formation à distance peut être totale ou partielle. La plupart des universités propose une plateforme d'enseignement à distance, sur laquelle sont disponibles les cours et les énoncés des devoirs à rendre. Beaucoup sont aussi dotées d'un système de tutorat en ligne.
Il n'y a pas de conditions d'admission pour se former à distance et des formations initiales ou continues sont proposées dans tous les domaines.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consultez les sites de référence sur la formation à distance :
- Le site du Cned (Centre national d'Enseignement à distance), qui dispense des formations à distance jusqu'à l'enseignement supérieur, en formation initiale ou en formation professionnelle continue. Ce sont les universités partenaires qui délivrent les diplômes.
- Le site de la Fédération interuniversitaire de l'Enseignement à Distance (FIED), qui fédère un réseau de 35 universités proposant un enseignement à distance. Le réseau propose à ce jour 330 formations et 425 modules autonomes.
- Le site de la Cnam (Conservatoire national des Arts et Métiers), qui délivre des diplômes d'enseignement supérieur à dominante technique et professionnelle jusqu'au niveau ingénieur.

N'hésitez pas non plus à consulter le catalogue en ligne Formasup, qui dépend du ministère de l'Éducation nationale. Il regroupe les formations encadrées par les établissements publics de l'enseignement supérieur dans toutes les académies : universités, écoles ou instituts, Cned et Cnam. 1 500 formations, classées par matière, par niveau et par académie y sont actuellement proposées.

VOIR AUSSI

Cours en ligne : chacun cherche son MOOC
Évolution professionnelle : nos conseils pour booster votre carrière

Reconversion professionnelle : tester un nouveau métier avant de se décider

Cup of Teach : vous prendrez bien un cours entre particuliers ?