Pot de départ : 5 conseils pour un discours réussi

Pot de départ : 5 conseils pour un discours réussi
Pot de départ : 5 conseils pour un discours réussi
Quel que soit la raison de votre départ, vous ne pourrez pas échapper au pot entre collègues. Mais avant de grignoter des chips tout en triquant avec vos collègues, il va falloir passer par « le discours, le discours ». Nos 5 conseils pour y arriver.
A lire aussi
Bac 2017 : 5 conseils pour réussir l'épreuve de littérature
adolescent
Bac 2017 : 5 conseils pour réussir l'épreuve de...

1. Le discours lors d'un pot de départ est obligatoire (ou presque)

Vous ne pourrez de toute façon pas échapper aux sollicitations de vos collègues. Autant donc prendre les devants. Sans en faire des tonnes, fendez-vous donc de quelques mots : des remerciements d’abord, ce que vous avez appris au cours de ces années et un petit mot gentil envers vos collègues les plus proches. Évitez de fixer vos pieds ou la porte, adressez-vous à l’ensemble de la salle et tout devrait bien se passer.

2. Ecrivez votre discours à l'avance

Ne faites pas confiance à votre don pour l’improvisation. Le stress, l’émotion et ce verre de vin déjà vide pourrait vous entraîner sur des terrains glissants. N’écrivez surtout pas de discours figé – laissez une place au spontané – mais préparez-vous un pense bête. Notez - en police 16 et en gras - vos pensées, quelques noms et les idées essentielles que vous souhaitez développer. Et si vous avez le trac, dites-le leur : vous créerez ainsi un moment de complicité, plutôt que de malaise.

>> 10 conseils pour réussir son pot de départ <<

3. Choisissez le bon moment pour prononcer votre discours

Laissez tout le monde arriver pour ne pas mettre mal à l’aise les retardataires, ni froisser les plus occupés. Quand tout le monde à un verre à la main – et non déjà en bouche -, réclamez l’attention et prenez la parole. Vous lancerez ainsi ce moment de convivialité, tout en ayant l’attention de vos collègues fraîchement sortis de leurs documents Excel.

4. Soignez vos remerciements à vos patrons/collègues

Commencez par remerciez l’ensemble de vos collègues pour ce moment passé ensemble. Si vous vous sentez à l’aise, tentez une anecdote, tout en évitant la private joke particulièrement désagréable pour ceux qui ne la comprendrait pas. Adressez ensuite un mot appuyé à votre ou vos supérieurs hiérarchiques. Enfin, n’oubliez pas de remercier et de montrer votre intérêt –quoi qu’il arrive, hein – pour le cadeau collectif s’il a le bonheur d’exister.

>> Faire un discours : nos conseils pour bien parler en public <<

5. Ne réglez pas vos comptes

Enfin, oubliez vos revendications jamais obtenues ou votre fiel envers la compta. Faites profil bas, soit vous avez déjà évoqué ces problèmes, soit vous avez choisi de partir pour les régler. Vous pouvez donc, tout au plus et avec beaucoup de tact, évoquer certains sujets touchy avec humour : « Cela montre la lucidité du collaborateur et sa capacité à se placer au-dessus de la mêlée », expliquait Philippe Détrie sur Cadremploi.