Comment négocier des avantages en nature ?

Comment négocier des avantages en nature ?
Comment négocier des avantages en nature ?

Téléphone portable, voiture de fonction, tickets restaurants… la liste des avantages en nature que votre entreprise peut vous accorder est longue. Mais tout le monde n’y a pas droit et parfois la négociation est délicate. Voici quelques conseils pour décrocher ces petits plus.

A lire aussi
Pourquoi les femmes ne savent pas négocier leur salaire ?
Mag
Pourquoi les femmes ne savent pas négocier leur salaire ?

Les avantages en nature, qu’est-ce que c’est ?

Les avantages en nature sont des produits ou services, fournis par l'entreprise au profit des salariés qui pourront en faire un usage personnel, à titre gratuit ou à des conditions avantageuses. Ils sont multiples et varient en fonction des entreprises. Voici les principaux : logement gratuit ou à tarif réduit, voiture de fonction, attribution de chèque-restaurant, fourniture de vêtements d'usage courant, usage d'un téléphone portable, d'un micro-ordinateur en dehors des heures de travail, participation aux frais de transport… Au sens fiscal, les avantages en nature correspondent à l’équivalent d’une rémunération que l’employeur vous accorde. Ils font l’objet de charges patronales et salariales et sont notifiés sur la déclaration de revenus, au même titre que le salaire. Les tickets restaurants en sont exonérés, tant que la participation de l'employeur est comprise entre 50 % et 60 % de la valeur du titre.

Qui les prévoit ?

Les avantage en nature sont le plus souvent prévus par la convention ou l'accord collectif de travail, le contrat de travail ou résultent d'un usage. Dans ce cas leur attribution est obligatoire. A défaut votre employeur serait contraint de vous verser une indemnité compensatrice.
En l’absence de précisions légales, vous pouvez également négocier des avantages en nature en même temps que votre salaire, donc au moment de la signature du contrat de travail, mais aussi à la fin de chaque année lors de l’entretien annuel d’évaluation.

La négociation des avantages

« Sur ce poste, à quels avantages en nature ai-je droit ? « A ce salaire quels avantages en nature vais-je avoir ? » Il faut savoir que la question reste sensible, délicate à aborder, d’autant plus qu’en ces temps de crise, les entreprises n’hésitent pas à verrouiller les dépenses.
Concernant la négociation, il  n’y a pas de règles. Faites preuve d’habileté et de bon sens (entre une PME et une multinationale, les avantages en nature ne peuvent vraisemblablement pas être identiques).  De même, ne demandez rien qui puisse donner lieu à des revendications de la part des autres salariés.  Sachez aussi qu’il est très fréquent que des avantages en nature soient proposés à la place d’une augmentation. En effet, en vous octroyant ces avantages, l’entreprise doit elle aussi toujours avoir un intérêt.

La voiture de fonction, c’est l’avantage le plus apprécié des salariés. Normal, il vous économise le prix d’un véhicule, les frais d’assurance parfois de carburant et est bien utile sur un plan personnel. Pour demander cet avantage vous devez  justifier de son utilité.  Si vos  frais de déplacement reviennent très chers à l'entreprise, elle préférera de loin vous fournir une voiture de fonction. C’est pour cela d’ailleurs que la voiture de fonction est systématiquement attribuée  aux commerciaux, et désormais aussi très souvent proposée aux cadres en lieu et place d’une augmentation. Sauf qu’en acceptant cet avantage qui est assimilé à un complément de salaire, vous payez plus d’impôt. Entre une prime et une voiture de fonction le choix n’est pas évident, n’hésitez pas à sortir votre calculatrice.

Autres classiques : les téléphones et les ordinateurs portables. Ce sont des avantages en nature largement demandés par les salariés. Un forfait illimité, un abonnement internet payé par l’entreprise, c’est une bonne économie. Alors n’oubliez pas de négocier là-dessus aussi.
D’autres avantages en nature moins répandus, peuvent faire l’objet de négociations : formations, horaires aménagés, prime en cas de licenciement.  Etant peu demandés par les autres salariés, il est possible que ces avantages vous soient accordés.  Ils sont également une bonne manière de booster votre évolution de carrière.

VOIR AUSSI

Nos conseils pour bien négocier votre augmentation de salaire
5 étapes pour réussir son entretien annuel d'évaluation
Entretien d'embauche : 8 conseils pour adopter la bonne attitude
Comment rater un entretien d'embauche ?