Choiseul 40 avec Terrafemina : les femmes leaders économiques de demain

Choiseul 40 avec Terrafemina : les femmes leaders économiques de demain
Choiseul 40 avec Terrafemina : les femmes leaders économiques de demain
Dans cette photo : Christine Lagarde
Qui sont les femmes appelées à devenir les grands patrons de demain ? Pour les encourager, les nommer ou les coopter, encore faut-il les avoir identifiées. L’Institut Choiseul, en partenariat avec Terrafemina, publie à l'occasion de la Journée internationale des femmes le premier classement des 40 femmes de moins de 40 ans qui pourront doper la croissance française dans les 30 prochaines années. Résultats.
A lire aussi

>> Lire le portrait de Marguerite Bérard-Andrieu, première du classement Choiseul 40 avec Terrafemina

>> Analyse : les 40 femmes qui vont doper la croissance économique française

Le Choiseul 100, classement des 100 leaders économiques de demain est une étude initiée par l’Institut Choiseul en 2013 avec le Figaro Magazine. Ce travail de recherche destiné à faire émerger des personnalités de moins de 40 ans dont le potentiel et le leadership sont en train d’éclore, trouve aujourd’hui un prolongement avec sa déclinaison féminine.Le combat pour la parité dans les organisations est un défi de chaque instant. Si les instances de gouvernance comme les conseils d’administration et de surveillance tendent à se féminiser, les organes de directions demeurent trop souvent des bastions masculins. Les nombreux enjeux relatifs à un meilleur équilibre des pouvoirs sont connus. Le rôle, la place et l’influence des femmes dans les comités exécutifs est en train d’évoluer de par le monde. Nous ne comptons plus les exemples qui soulignent l’amélioration de la performance et de la compétitivité des entreprises qui ont su promouvoir des femmes aux postes de dirigeantes.Cette première édition du Choiseul 40 met les femmes leaders économiques de demain en avant. C’est la contribution de l’Institut Choiseul pour davantage d’équité dans l’entreprise, c’est la reconnaissance de leurs mérites individuels, c’est en outre un encouragement pour leur rappeler qu’elles doivent persévérer dans l’excellence qui les caractérise. Ce classement, au-delà d’une hiérarchie de forme, est surtout l’occasion de stimuler plus encore les ambitions des plus jeunes d’entre elles.

Pascal Lorot, Président de l'Institut Choiseul.

« Faire carrière est beaucoup plus facile pour une femme aujourd’hui qu’il y a 30 ans, il faut bien l’avouer. Aucun secteur n’est d’ailleurs épargné par une féminisation, parfois très lente, certes, mais effective. Dans les métiers longtemps restés des territoires masculins, on les porte aux nues, on en fait des "rôles modèles", on les chouchoute. Quelques femmes d’affaires ou de pouvoir sont devenues des stars, pour avoir justement survécu en terres mâles tout en poursuivant une carrière brillante. On pense à Anne Lauvergeon, à Christine Lagarde, à Claudie Haigneré…


Le classement Choiseul 40 avec Terrafemina propose de saluer la relève. Au cas où on ne l’aurait pas remarqué, le profil des femmes françaises occupant une position de leadership économique ne cesse de se diversifier et de rajeunir. C’est cette démarche optimiste et enthousiaste que la rédaction de Terrafemina soutient en s’associant à l’Institut Choiseul pour son premier classement féminin. 

En avril 2013, le Choiseul 100 des leaders économiques de demain comptait 32 femmes pour 68 hommes, presque la même proportion que l’édition 2014 qui compte 33 femmes. Pourtant les signaux de l’égalité hommes-femmes tendent de plus en plus vers le vert et il faut le souligner, même si les écarts de salaires sont toujours là, et même si les femmes ne représentent toujours que 24,3% des conseils d’administration du Cac 40. Les lois votées en faveur du congé parental partagé, les aides à la création d’entreprise ciblées sur les femmes, la présence de Fleur Pellerin au ministère en charge des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, représentent autant de bonnes nouvelles pour les femmes, parce que plus d’opportunités de choisir. 

Les  talents féminins identifiés dans le Choiseul 40 ne sont qu’un échantillon du vivier français. Et c’est grâce à des initiatives du même ordre qu’elles seront de plus en plus nombreuses à s’incruster dans les palmarès des dirigeants, pour atteindre très bientôt la barre des 50%.

Attention pourtant à l’effet d’optique des classements et des statistiques : dans le secteur de l’économie numérique par exemple, qui représente un quart de notre croissance, le progrès et l’innovation se passent trop bien des femmes. Elles ne représentent qu’un cadre sur cinq dans la hiérarchie des entreprises du digital. Si l’on regarde du côté des entrepreneurs, le vide féminin est encore plus étonnant : une entreprise innovante sur dix est créée par une femme. Voilà un domaine où il nous faut encore beaucoup de rôles modèles pour que les femmes ne restent pas à l’écart des leviers de croissance de demain.»

Marine Deffrennes, directrice de la rédaction de Terrafemina