Sexe au bureau : 5 choses à savoir avant de coucher avec votre boss

Sexe au bureau : 5 choses à savoir avant de coucher avec votre boss
Sexe au bureau : 5 choses à savoir avant de coucher avec votre boss
Parce qu'un tiers des salariés a déjà eu une relation sexuelle au bureau, Rosie Grey distille à leur intention des conseils pour gérer l'avant comme l’après dans son livre « Zob in Job ». On y a glané 5 conseils et infos pour ceux dont le dit-collègue n'est autre que… le boss.
A lire aussi
Theresa May : 5 choses à savoir sur l'"anti-Margaret Thatcher"
News essentielles
Theresa May : 5 choses à savoir sur l'"anti-Margaret...


- Soyez lucide : Il vient vous parler du dossier de la compta directement au bureau, vous offre régulièrement votre café et rougit quand vous dévoilez votre nuque ? Il y a de fortes chances pour que lui aussi y ait déjà pensé. Et rappelez-vous ces chiffres : Selon un sondage TNS Sofres pour Bruneau (2005), moins de 20% des salariés prennent un verre après le travail avec leur boss. Il/Elle vous invite à dîner ? Ne cherchez plus.

- Déculpabilisez : Vous vous l’étiez promis, jamais vous ne mélangerez sexe et travail, encore moins sentiments et boulot. Pourtant, vous n’êtes pas la première : 50% des salariés fantasment sur un collègue, d'après une étude menée par Monster. Et si pour 34% des Français le lieu le plus érotique pour faire l’amour au bureau est la salle de réunion, 29% des sondés s’accordent avec vous pour dire que le bureau du patron et son canapé sont bien plus excitants.

>> Top des meilleurs endroits pour faire l’amour au bureau <<

- Exigez un minimum : ce n’est pas parce qu’il s’agit de votre boss que vous devez accepter de concrétiser dans le local des poubelles. Ne transigez pas et demandez cadeaux, restos etc. En revanche, soyez flexible sur le planning, proposez-lui un 6 à 8 voire un 5 à 7 (mais du matin)…

- Ne changez rien : restez sexy, continuez à bosser et gardez votre comportement habituel. D’une part, cela évitera d’éveiller les soupçons de vos collègues, et de deux, vous maintiendrez ainsi le fantasme : passez le voir pour connaître l’heure de la réunion, mais n’en faites pas plus. Et si besoin, éradiquez la concurrence. Exemple : à la remarque : « Il est sympa le boss », répondez : « bof, je pense qu’il cache bien son jeu ».

>> Sexe au bureau : 6 bonnes raisons de se cacher <<

- Et rassurez-vous :
Non, cette relation n’est pas forcément vouée à l’échec. Oui, comme la plupart des salariés (65% selon un sondage TNS Sofres) vous ne connaissez rien à la vie de votre boss, à sa famille et ne savez distinguer s’il est allergique à son alliance ou s’il n’en porte simplement pas. Mais tentez votre chance, vous pourriez même construire une relation sérieuse : 30% des gens mariés se sont rencontrés dans la cadre professionnel.

>> Amour au travail : 3 conseils pour gérer une relation <<

A lire : Zob in Job, de Rosie Grey, éditions Hugo Desinge, 6,95 euros.