10 signes qui prouvent que votre patron vous déteste

10 signes qui prouvent que votre patron vous déteste
10 signes qui prouvent que votre patron vous déteste
Même s'il vous adresse à peine la parole, sauf pour vous enguirlander, vous doutez : votre patron vous déteste-il ou est-il simplement mal luné ? Voici 10 indices qui devraient vous éclairer.
A lire aussi

1. Vous avez hérité de la place la plus ingrate de l'open space

Vous savez, celle dans le passage, très loin de la fenêtre et tout à côté des toilettes.

Jennifer Aniston

2. Il ne se souvient jamais de votre prénom

Vous avez beau travailler à cinq mètres de lui depuis maintenant deux ans, votre patron est toujours incapable de se souvenir de votre prénom. Ou du moins fait très bien semblant de ne pas se le rappeler. « Caroline ? Mathilde ? ». « Non, moi c'est Laura ». Le pire dans tout ça ? Qu'il ne fasse même pas mine d'être gêné. Et qu'il recommence à vous appeler Clémentine ou Hortense la semaine suivante.

The Office

3. Vous êtes préposé(e) au café

Soit votre boss est accro aux délicieux expressos que vous préparez (en même temps, avec des dosettes, c'est pas bien compliqué), soit il vous prend pour une incompétente et/ou tente de saper votre autorité. On vous laisse deviner quelle option est la plus probable.

Coffee


4. Vous être toujours la dernière servie pour les congés payés

La dernière fois que vous avez réussi à poser trois semaines de vacances en août, c'était quand ? Et la dernière fois que vous avez réussi à rafler un des ponts du mois de mai ? Jamais ? Ne cherchez plus : grand détenteur du planning des vacances, votre patron prend visiblement un malin plaisir à vous laisser les miettes des congés laissés par vos collègues en « omettant » de vous inclure dans l'e-mail adressé à toute l'équipe pour prévenir que les congés devaient impérativement être posés avant la fin de semaine.

Christina Hendricks

5. Il oublie systématiquement de vous convier aux réunions

Ah bon, la réunion d'équipe, c'était lundi dernier ? Toujours la dernière informée des présentations clients et autres réu' importantes, vous arrivez systématiquement 10 minutes en retard après avoir couru un marathon dans les couloirs. Et en plus, il a le culot de vous adresser un regard noir en tapotant sa montre pendant que vous cherchez désespérément une chaise pour vous asseoir.

The Office

6. Il ne communique plus que par e-mail et annotations (au stylo rouge)

La voix de votre boss ? Vous ne seriez pas sûre de la reconnaître. Par contre, son style (sec et cassant) et son écriture (énervée et au stylo rouge), vous n'avez aucun problème pour les distinguer depuis qu'il a pris soin de vous envoyer 50 e-mails ultra-urgents par jour, et de se rappeler à votre bon souvenir par le biais de post-it collés sur votre écran d'ordi chaque fois que vous vous absentez (même pour aller aux toilettes).

Mindy

7. Et quand vous vous adressez à lui, il lève les yeux au ciel

D'ailleurs, vous avez longtemps pensé qu'il s'agissait d'un tic ou qu'il était sujet aux crises d'épilepsie.

Devil Wears Prada

8. Il ne rit jamais à vos plaisanteries (même quand elles sont drôles)

Vu la tête qu'il a fait la dernière fois que vous avez osé faire une boutade, vous vous êtes même demandée si vous ne l'aviez pas profondément offensé.

Dr House

9. Il ne vous laisse rien passer

Alors que vos collègues peuvent sans problème s'absenter deux heures à l'heure du déjeuner ou partir à 17h30 le vendredi, vous vous devez d'être à votre poste aux heures ouvrées. Même chose quand vous n'avez pas bouclé à temps un dossier : quand vos collègues ont droit à un rappel à l'ordre, vous, c'est une honteuse réprimande devant tout le monde ou des reproches dans un e-mail fielleux que vous devez essuyer.

Horrible Bosses

10. Vous avez toujours tort

Oui toujours. C'est injuste, mais c'est comme ça.

Frank Underwood

>> Comment savoir si votre boss vous déteste ? <<

>> Comment apprivoiser un mauvais boss en 7 leçons <<