Des cosmétiques halal, un bon business ?

Des cosmétiques halal, un bon business ?
Des cosmétiques halal, un bon business ?
Dans cette photo : François Fillon
Une société française s'est lancée dans les cosmétiques halal. Ciblant les femmes musulmanes, elle propose des produits de beauté certifiés sans alcool, ni extraits animaux. Un business qui marche en Asie mais étonne en France.
A lire aussi


Le marketing ethnique n’a pas fini de faire des petits. Derniers produits en date, des cosmétiques certifiés halal. Il ne s’agit pas d’une plaisanterie, Chantal Japhet a créé il y cinq ans la marque « Jamal Paris ». Des démaquillants, crèmes de jour, et autres produits de maquillage à destination des femmes musulmanes, certifiés sans alcool, ni extraits animaux.

Au salon Halal Expo de Paris qui s’est déroulé cette semaine, la créatrice a suscité l’étonnement. « Pour nous, ça ne sert à rien », a assuré par exemple un responsable d'une association de contrôle de la viande halal présente sur le salon. « Le maquillage, les femmes ne vont pas le manger, elle vont le mettre ! » Pourtant le marché des cosmétiques halal est en plein boom en Asie. Il pèse plus de 3 milliards d'euros selon l'estimation d'une université malaisienne, essentiellement porté par la Malaisie, l'Indonésie et l'Arabie saoudite. La jeune entreprise concentre l’essentiel de son activité à cet endroit avec « 14 points de vente » et un label « made in France », essentiel pour ses exportations. Mme Japhet croit dur comme fer à son business. Elle estime le potentiel du marché Français à « 750 millions d'euros ».

Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Viande Halal/Casher : François Fillon veut un « pays moderne »
De la cuisine halal chez KFC
Le marketing ethnique comme moyen d’intégration
Qui a peur de l’Ethnomarketing ?