Hillary Clinton : pourquoi est-elle mal coiffée ?

Hillary Clinton : pourquoi est-elle mal coiffée ?
Hillary Clinton : pourquoi est-elle mal coiffée ?
Dans cette photo : Hillary Clinton
Sur le devant de la scène diplomatique américaine depuis quatre ans, Hillary Clinton étonne régulièrement les médias avec des coiffures approximatives pas toujours du meilleur effet. Invitée sur le plateau d'ABC, elle révèle les dessous de sa chevelure non apprêtée.
A lire aussi
Pourquoi les footballeuses sont nos nouvelles héroïnes badass
News essentielles
Pourquoi les footballeuses sont nos nouvelles héroïnes...


« Au bout d'un moment, c'était devenu un vrai poids pour moi de trouver un coiffeur dans des villes où je ne pouvais même pas communiquer en anglais. Alors je me suis dit : ça suffit, essayons de faire aussi simple que possible », a révélé Hillary Clinton à la télévision nationale. Sauf que simplicité ne doit pas signifier laisser-aller selon les médias internationaux qui scrutent depuis quatre ans les évolutions capillaires de la responsable de la diplomatie américaine. Et a priori les critiques ne sont pas vraiment flatteuses.

Hillary Clinton, en répondant à la journaliste politique Barbara Walters en fin d’interview sur ABC, a finalement révélé pourquoi sa crinière laissait à désirer : « Mes cheveux sont plus long qu'autrefois et ça, c'est moi qui l'ai voulu. Je ne voyage pas avec un coiffeur ou avec quelqu'un qui s'occupe de moi et je ne suis pas très compétente en la matière. J'ai fini par me résoudre à ce qui est évident pour tout un chacun : il était plus simple de me laisser pousser les cheveux de façon à pouvoir les tirer en arrière ou de pouvoir mettre des bigoudis. »

Une fois ce mystère levé, il reste aux journalistes à découvrir pourquoi la cravate de François Hollande, objet de tant de discussions, est systématiquement de travers !

Crédit photo : Abaca

VOIR AUSSI

Hillary Clinton : frictions à distance avec le gouvernement chinois
Egypte : Hillary Clinton condamne les violences faites aux femmes
Présidentielle américaine : une femme à la Maison-Blanche en 2016?
Cheveux chéris, frivolités et trophées : une expo au poil au quai Branly