Coup de soleil, piqûre, insomnie… top 5 des remèdes de grand-mères aux bobos estivaux

Coup de soleil, piqûre, insomnie… top 5 des remèdes de grand-mères aux bobos estivaux
Coup de soleil, piqûre, insomnie… top 5 des remèdes de grand-mères aux bobos estivaux
Comme c’est étrange… Alors que, le reste de l’année, on prend rarement le chemin de la pharmacie, il semble que les congés estivaux soient propices aux virées quotidiennes chez l’apothicaire bondé. Insolations, coups de soleil, insomnies, blessures… L’été fait mal. Au corps et au portefeuille. Une bonne raison de tester quelques remèdes de grand-mère à nos bobos estivaux. Gratuits et efficaces !
A lire aussi
5 remèdes de grand-mère contre le nez bouché
News essentielles
5 remèdes de grand-mère contre le nez bouché

1. Coup de soleil : yaourt, oeufs en neige et huile d’olive

Petit rappel : évitez de vous exposer trop longtemps (procédez par séries de 10 min max avant de foncer à l’ombre). Avec les ans, les rayons, devenus de plus en plus puissants, vous font subir de réels dangers, est-il besoin de le rappeler ?

Si toutefois vous n’étiez pas au courant (hum hum), et que vous ayez malgré tout attrapé un « coup de soleil », testez ceci :
- Badigeonnez vos brûlures de yaourt, laissez sécher 1/4h puis rincer délicatement à l’eau fraîche. Vous pouvez également utiliser un savon surgras. Le yaourt est un hydratant naturel et contient des bactéries actives qui aident à combattre les infections.
- Vous pouvez aussi utiliser un blanc d’œuf battu en neige, qui atténuera immédiatement la douleur.
- En compresses, l’huile d’olive (qui relâche et ramollit les tissus enflammés), l’huile d’amande douce, l’huile d’avocat ou le vinaigre de cidre font des miracles.

2. Piqûres (guêpes, abeilles, frelons, moustiques) : cigarette, persil et poireau


- Pour les piqûres de guêpes, abeilles et frelons :
• Retirer le dard avec une pince à épiler
• Si vous en avez (ce qui est très mal !), approchez délicatement une cigarette de la lésion, sans toucher la peau, afin d’empêcher le produit toxique de produire son effet
• Vous pouvez tenter l’oignon frais coupé en deux et massé doucement, dans le sens des aiguilles d’une montre, sur la blessure afin d’en atténuer la douleur

- Pour les piqûres de moustique :
• Utilisez des feuilles de cerfeuil bouilles dans de l’eau et utilisez-les en cataplasmes
• Vous pouvez aussi écraser du persil frais et le poser sur la piqûre
• Ou couper une tête de poireau en deux et la frotter sur la blessure.

Attention ! Ces piqûres, souvent anodines, peuvent s’avérer plus graves que prévu. N’hésitez pas à consulter si :
- Elles se situent à la gorge (œdème)
- Le nombre de piqûre est important
- Si vous observez une réaction allergique grave

3. Insomnie : banane, chocolat, lait chaud et tisanes

Chaleur et délocalisation oblige, on dort souvent moins bien en été que l’hiver, confortablement installé dans son propre lit. Pour lutter contre le mauvais sommeil, vous pouvez tenter de :
- Manger une banane (qui libère du tryptophane, activateur de sérotonine, l’hormone du sommeil) ou manger du chocolat (pour son magnésium !)
- Boire une heure avant le coucher un demi-verre de lait chaud additionné d’une cuillerée de miel (le miel de lavande est meilleur marchand de sable)
- Boire une tisane en respectant les « bonnes synergies » telles que
• Lamier blanc – fleurs de sureau-fleurs de violette – fleurs de primevère – racine de gentiane
• Aneth – fleurs de primevère – véronique – mélilot
• Racine de valériane – feuilles de mélisse – feuilles de menthe – aspérule
• Mélisse – mûre – sureau – thym – verveine – souci – bleuet

4. Cors et durillons : mie de pain, ail, oignon et vieille chaussette


Cisailler ses pieds dans de cruelles sandales ou, pire, marcher pieds nus dans les steppes sauvages de votre lieu de villégiature peut provoquer « œil de perdrix » ou « clous », comme les appellent nos grand-mères, lesquelles, pour y remédier, appliquaient la recette :
- Cataplasme de mie de pain macéré dans du vinaigre pendant une demi-heure puis appliqué pendant 10 à 15 minutes
- 2 tranches de pain blanc et 2 rondelles d’oignon couverts de vinaigre et ayant reposé pendant 24h. Le lendemain, placez le pain vinaigré + une rondelle d’oignon, le tout maintenu dans un bandage et une vieille chaussette. Pour les kamikazes.
- Une rondelle d’ail cru appliqué une nuit entière sur le cor, laissé ensuite à l’air libre la journée. A réitérer chaque nuit jusqu’à ce que le cor disparaisse. Pour les célibataires uniquement. Les autres peuvent essayer avec une demi tomate cerise. Le lendemain, le cor devrait être décollé. Il n’y aura alors « plus qu’à » tirer la racine délicatement à la pince à épiler. Et bon appétit, bien sûr.

5. Coupures légères et éraflures : sel, poivre et carottes râpées


Enfants mais aussi adultes, nous soumettons davantage notre corps à de petits « risques » l’été qu’au cours de l'année. Les blessures légères (genoux couronnés, doigts coupés par les herbes…) sont fréquentes, et peuvent être soignées rapidement.
- En premier lieu, afin de détruire les germes, faire sortir une goutte de sang de la plaie en la lavant avec une solution antiseptique à faible teneur en alcool.
- Nettoyer la blessure avec un mélange eau (un verre) + sel marin (une cuillerée à café), tout en soufflant dessus afin que ça ne pique pas.
- Utiliser la fine couche recouvrant un oignon épluché et le poser sur la blessure, recouvert d’un linge léger. Cette pellicule aide à la cicatrisation et empêche le linge de coller à la plaie.
- Si la plaie saigne faiblement et que vous avez du papier à cigarette (ce qui est mal, rappelons-le), appliquez-en sur les petites coupures. Le saignement s’arrêtera aussitôt.
- Vous pouvez obstruer la coupure avec du poivre réduit en poudre fine. Pour cette solution, les bords de la coupure doivent être nets.
- Ou faire des cataplasmes de jeunes carottes crues râpées avec leurs feuilles.

Il existe, bien sûr, mille et un autres remèdes de grand-mères, que chacun se transmet de génération en génération. Ceux-ci ont été tirés du livre « Encyclopédie des remèdes de grand-mères pour se soigner au naturel », du Dr Henry Puget et Régine Teyssot aux éditions La Martinière.

Et vous, avez-vous d’autres astuces pour soigner nos bobos estivaux ?