Malbouffe = Déprime

Malbouffe = Déprime
Malbouffe = Déprime
Une étude Australienne réalisée sur plus de 1000 femmes l’atteste : une mauvaise alimentation augmente considérablement le risque de dépression et d’anxiété ! Un nouveau prétexte pour se mettre aux assiettes bonnes humeurs.
A lire aussi

Le verdict d’une étude*réalisée à l’université de Melbourne en Australie début 2010 est sans appel. Un régime de type occidental composé essentiellement de pain blanc, pizzas, chips, boissons lactées, bière et aliments riches en sucre est  associé à un risque supérieur de dépression de 50 % comparé à un régime riche en fruits, légumes, céréales complètes, produits laitiers peu gras, poisson et viandes maigres, sans plats préparés ni sucres raffinés…
Chez les 1046 femmes qui on répondu aux chercheurs à l’aide de questionnaires pendant plus de dix ans, celles qui mangeaient équilibré avaient en effet 30% de risque en moins d’être déprimées.

Et la raison selon les chercheurs est très simple. Le  lien s’explique par le fait que le régime occidental est trop pauvre en certains nutriments essentiels à la santé mentale. Une partie de l’humeur se situe donc dans l’assiette car beaucoup de ces substances sont primordiales dans la biologie du cerveau.

Il est donc temps de passer à des assiettes joyeuses ; pour les yeux, le palais et le cerveau ! Rendez vous avec notre chroniqueuse Rosa pour des recettes… intelligentes.  Comme par exemple les smoothies selon Rosa, ses papillotes de rougets, ou encore sa soupe aux fanes de carottes.




*étude publiée dans l’American Journal of Psychiatry le 4 janvier 2010.

VOIR AUSSI :

Apprenez à manger bien ET équilibré grâce à Terrafemina !