Nutrition : les 18-25 ans mangent mal

Nutrition : les 18-25 ans mangent mal
Nutrition : les 18-25 ans mangent mal
D'après une étude intitulée NutriNet-Santé, les jeunes ayant entre 18 et 25 ans sont trois fois moins nombreux à suivre les recommandations nationales en termes de nutrition, par rapport aux plus de 65 ans. D'après les chercheurs, il s'agit d'un « effet générationnel » inquiétant.
A lire aussi


Tout le monde a pu apercevoir des messages de prévention sur la nutrition tels que « Au moins 5 fruits et légumes par jour » ou encore « 3 produits laitiers par jour ». Mais qui respecte réellement ces consignes ? D'après une étude intitulée NutriNet-Santé, publiée hier, les jeunes ayant entre 18 et 25 ans seraient de très mauvais élèves en ce qui concerne leur alimentation. En effet, seulement 16% seraient proches des recommandations nationales nutritionnelles, contre 52% pour les plus de 65 ans.

Pour le professeur Serge Hercberg, de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), coordinateur de l’étude NutriNet et président du Programme national nutrition santé (PNNS), il s’agit d’un « effet générationnel », des différences de comportements face à l’alimentation, et pas seulement une question d’âge.

Pourtant, l'étude montre que les sujets s'approchant le plus des recommandations nutritionnelles du PNNS ont un apport en vitamine C supérieur de 64% (69% pour le bêta-carotène, 35% pour la vitamine B9, 18% pour le calcium, 14% pour le fer), par rapport à ceux qui n’y prêtent pas attention. De manière générale, les recommandations plus suivies sont celles concernant les boissons alcoolisées (88%), les matières grasses ajoutées (84%), les types de matières grasses (74%), les sucres ajoutés (71%) et l'activité physique (77%).

Tous les résultats de l’étude NutriNet

Nicolas Pouilley

(Source : AFP)
Crédit photo : Banana Stock

VOIR AUSSI

Comment gérer l'alimentation de son ado ?
Trois experts aux petits soins pour votre alimentation
Surpoids : les nouvelles recommandations de l’HAS
Anorexie, des recommandations pour un diagnostic précoce

Plus d'actu sur : Nutrition et enfants

Le petit-déjeuner n'est pas indispensable selon certains nutritionnistes
Accusés de malnutrition, des parents végétaliens perdent la garde de leur fils
Une maman transforme le repas de ses enfants en oeuvre d'art - photos