Cancer de la prostate : l'aspirine ralentirait son évolution

Cancer de la prostate : l'aspirine ralentirait son évolution
Cancer de la prostate : l'aspirine ralentirait son évolution
Selon des chercheurs d'une université texane, la prise d'anticoagulants comme l'aspirine freinerait la propagation des tumeurs du cancer de la prostate. Ce médicament serait efficace contre les formes les plus dangereuses de la maladie, qui n'ont pour l'instant aucun remède.
A lire aussi


L’aspirine pourrait bien être une façon de ralentir l’évolution du cancer de la prostate. Les conclusions d’une étude de la University of Texas Southwestern Medical School à Dallas, dans le sud des Etats-Unis, vont en effet dans ce sens. 6 000 dossiers médicaux de patients atteints d’un cancer de la prostate ont été examinés par les médecins-chercheurs. 2 200 d’entre eux, soit 37% des patients, prenaient des anticoagulants comme l’aspirine ; dans ce groupe, seuls 3% des patients sont décédés dans les dix ans, contre 8% pour le groupe qui n’en prenait pas.

Le Dr. Kevin Choe, responsable de l’étude, explique ses conclusions : « Nous pensons que l'aspirine limite la croissance de la tumeur cancéreuse, tout particulièrement les tumeurs les plus dangereuses, contre lesquelles les traitements dont nous disposons actuellement ne sont pas assez efficaces. Cela dit, nous devrons déterminer la prescription optimale d'aspirine - ou de son générique ASA - avant de la recommander aux patients atteints d'un cancer de la prostate. »

Laure Gamaury

Source : canoe.ca

VOIR AUSSI

Cancer : augmentation des cas de 75% d'ici 2030
Cancer : rester assis trop longtemps augmente les risques
Le nombre de cancers en augmentation en 2011