Contraception : la liste des pilules de 3e génération jugées dangereuses

Contraception : la liste des pilules de 3e génération jugées dangereuses
Contraception : la liste des pilules de 3e génération jugées dangereuses
Les pilules de 3e et 4e générations, soupçonnéees d'accroître les risques thrombo-emboliques, sont au cœur d'une vive polémique. Quels sont les noms de ces contraceptifs que certains considèrent comme dangereux ?
A lire aussi


Les pilules de 3e génération, disponibles depuis les années 1980, sont composées d’une plus faible dose d’éthinyl-oestradiol que les autres pilules, ce qui permet d’éviter la prise de poids et l’acné parfois associés à la prise d’un contraceptif oral. Elles sont utilisées par près de la moitié des femmes utilisant une contraception orale en France. Les pilules principalement mises en cause sont celles qui contiennent du désogestrel et du gestodène pour la 3e génération et du drospirénone pour la 4e génération. 

Le nom des pilules de 3e génération

-Cycléane
-Desobel (générique)
-Mercilon
-Varnoline
-Miriette
-Harmonet
-Carlin (générique)
-Edenel (générique)
-Minulet
-Triminulet
-Meliane
-Efezial (générique)
-Melodia
-Optinesse (générique)
-Moneva
-Phaeva
-Cilest
-Tricilest
-Effiprev
-Triaffemi

Le nom des pilules de 4e génération

-Jasmine
-Jasminelle
-Yas

Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI

Contraception : les jeunes filles boudent la pilule
Contraception : nouvelles avancées sur la pilule masculine
Une contraception gratuite et anonyme pour les mineures

Plus d'actu sur : Pilule 3e génération : notre dossier spécial

Contraception naturelle : comment se protéger écolo
Contraception : pourquoi les Françaises continuent de bouder la pilule
Peut-on tomber enceinte pendant nos règles ?