Cancer du sein : une heure de marche par jour pour réduire le risque

Cancer du sein : une heure de marche par jour pour réduire le risque
Cancer du sein : une heure de marche par jour pour réduire le risque
Selon une étude américaine, une activité physique modérée permettrait, au même titre que la pratique d'un sport intensif, de réduire les risques de développer un cancer du sein. Une heure de marche quotidienne ferait ainsi chuter la menace de 14%.
A lire aussi
Cancer du sein : cinq conseils pour réduire les risques
femmes
Cancer du sein : cinq conseils pour réduire les risques


73 615 : c’est le nombre de femmes âgées de 50 à 74 ans qui ont été suivies par des chercheurs américains pendant 17 ans, afin d’établir un lien entre le sport et la réduction du risque de cancer du sein. Certes, de nombreuses études ont depuis longtemps révélé les bienfaits d’un mode de vie sain et d’une activité physique régulière pour prévenir l’apparition de la maladie, mais c’est la première fois que des recherches s’intéressent à la pratique d’une activité modérée, à savoir la marche. Ainsi, selon cette récente étude de l’American Cancer Society, publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, les femmes ménopausées qui marcheraient une heure par jour verraient la menace de développer une tumeur diminuer de 14%.

« Sans aucune autre activité physique récréative, le fait de marcher en moyenne au moins une heure par jour [est] associé à un risque modérément plus bas de cancer du sein. Des activités plus intenses et plus longues abaiss[ent] encore plus ce risque », a en effet confirmé le docteur Alpa Patel, épidémiologiste auprès de l’American Cancer Society d’Atlanta. En effet, les résultats démontrent également que la pratique, sept heures par semaine, d’un sport intensif réduit le risque de cancer du sein de 25%.

>> Lire tous nos conseils pour réduire les risques de développer un cancer du sein <<

À noter que pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont soumis, tous les deux ans, leur panel à un questionnaire sur leur état de santé, leurs activités, la pratique d’un sport et, le cas échéant, la nature de celui-ci (marche, aérobic, natation, etc.) ainsi que sa fréquence. Le temps passé devant la télévision ou à lire un livre devait également être renseigné.