Diabète : une avancée majeure pour le traiter

Diabète : une avancée majeure pour le traiter
Diabète : une avancée majeure pour le traiter
Une avancée majeure pour le traitement du diabète a été réalisée en Argentine. Une équipe de médecins a pour la première fois, grâce à l'ingénierie cellulaire, réussi que les cellules du pancréas produisent à nouveau de l'insuline.
A lire aussi
Sexisme à Wall Street : quand un roman dénonce le traitement des femmes au royaume du dollar
News essentielles
Sexisme à Wall Street : quand un roman dénonce le...


A partir des cellules souches provenant de la graisse, les chercheurs ont créé « des îlots de Langerhans », amas des cellules pancréatiques, pour reconstituer la production d’insuline et son hormone complémentaire, le glucagon. Le diabète est généré lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline ou quand le corps n’est plus en mesure de l’utiliser efficacement. La découverte a été faite par le Centre de recherche pour l'ingénierie tissulaire et cellulaire de l'Université Maïmonide de Buenos Aires en Argentine.

Faciliterer les patients atteints du diabète

Le directeur du centre, Gustavo Moviglia, a déclaré à l’agence de presse EFE que l'importance de la réussite réside dans le fait que ces éléments « puissent être obtenues auprès du même patient à traiter, et peut prévenir les complications ou le rejet de greffes dérivées ». Jusqu'à présent, les seules alternatives étaient les traitements de cellules pancréatiques à partir de cadavres ou de porcs. Le patient devait rester également sous un régime de médicaments drastique pour ne pas rejeter la greffe.

Cette découverte pourrait donc faciliter la vie des patients atteints par le diabète. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, plus de trois millions de personnes sont atteintes du diabète en France et 347 millions de personnes dans le monde et il a été prévu que les décès dus à cette maladie doublent en 2030.