Comment le sexisme imprègne le quotidien des enfants