Michael Jackson : son gant blanc au centre d’un réseau de blanchiment d’argent

Michael Jackson : son gant blanc au centre d’un réseau de blanchiment d’argent
Michael Jackson : son gant blanc au centre d’un réseau de blanchiment d’argent
Dans cette photo : Michael Jackson
Michael Jackson, plusieurs années après sa mort, continue de faire la une de l’actualité. Le gant blanc émaillé de cristal du « Roi de la pop », acheté aux enchères par le fils du président de Guinée Equatoriale serait l’un des objets phares au centre d’un vaste réseau de blanchiment d’argent.
A lire aussi


Teodorin Obiang, le fils du sulfureux président et dictateur de Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang, l’avait acheté pour plus d’1,8 millions d’euros. Aujourd’hui, le gant blanc émaillé de cristal que Michael Jackson utilisait pour sa tournée « Bad », ainsi que d’autres effets personnels du « Roi de la pop » sont au centre d’une énorme affaire de blanchiment d’argent dans ce petit pays d’Afrique de l’ouest. Teodorin Nguema Obiang est poursuivi par la justice américaine et française.

Le gant de Michael Jackson acheté 1,8 millions d'euros

Deux autres protagonistes sont au cœur de cette histoire : Roberto Berardi, un homme d’affaires, déjà en prison depuis un an en Guinée Equatoriale et Eloba, une mystérieuse entreprise située dans un petit chalet du pays. Sous le nom de comptes appartenant à la société Eloba, Teodorin Obiang a acheté toute l’iconographie de Michael Jackson, décédé en 2009, qui était exposée au centre culturel de la capitale Malabo pour 1,8 millions d’euros. Des achats de villas de luxe, de yachts apparaissent aussi dans ces comptes.