Philip Seymour Hoffman savait qu'il allait mourir

Philip Seymour Hoffman savait qu'il allait mourir
Philip Seymour Hoffman savait qu'il allait mourir
Dans cette photo : Philip Seymour Hoffman
Le décès de Philipp Seymour Hoffman samedi 1er février n'est pas passé inaperçu et a bouleversé de nombreux fans. L'acteur aurait même été au courant qu'il courait tout droit à la catastrophe.
A lire aussi

Philipp Seymour Hoffman était un homme d'excès : l'héroïne faisait partie de ses vices et il ne s'en cachait pas, loin de là. Selon les informations du site TMZ, le comédien aurait prévenu ses amis de son décès imminent. Il commença à s'injecter des doses importantes d'héroïne en décembre, déclarant alors à ses proches : « si je n'arrête pas maintenant, je vais mourir ». Il se peut aussi que sa femme, Mimi O’Donnell, ait été au courant de ce destin fatal puisqu'elle a jeté son compagnon hors du domicile conjugal quelques semaines avant sa mort.

Il semble qu'un cocktail d'héroïne et de Fentanyl, un puissant opiacé, soit à l'origine de la mort de Philipp Seymour Hoffman, retrouvé dans la salle de bain de son appartement à Greenwich village, à New-York. L'acteur était surtout connu pour son interprétation oscarisée de Truman Capote en 2006, puis celle de Plutarch Heavensbee dans la saga Hunger Games. Ce décès ne devrait pas impacter le tournage du troisième volet puisque Hoffman aurait déjà tourné la majorité des scènes dans lesquelles il apparaît.