Solidays 2014 : le programme et l'affiche dévoilés

Solidays 2014 : le programme et l'affiche dévoilés
Solidays 2014 : le programme et l'affiche dévoilés
Solidays 2014 c’est parti. L’affiche et une partie du programme ont été dévoilées par les organisateurs du festival qui se déroule sur l’hippodrome de Longchamp fin juin. Les premiers pass trois jours, mis en vente vendredi 14 février, se sont arrachés.
A lire aussi
Cette fitgirl dévoile la vérité sur son ventre plat et fait le buzz
News essentielles
Cette fitgirl dévoile la vérité sur son ventre plat et...


Les 27, 28 et 29 juin l’hippodrome de Longchamp résonnera fort. Pas de course de chevaux de prévue mais un des plus grands festival français, organisé notamment pour financer des programmes d’aide aux malades du sida et de prévention auprès des jeunes, en France et à l’international. L’édition 2013 de Solidays avait réuni plus de 170.000 festivaliers, un nouveau record. Cette année, les organisateurs prévoient encore un joli programme. Rien que l’affiche du festival est forte, avec un hommage à Nelson Mandela et un message « The fight must go on », pour continuer le combat de l'ancien président sud-africain mais aussi la lutte contre le Sida.

Une programmation attrayante

Les organisateurs ont dévoilés les premiers noms qui participeront à Solidays. Et il y en aura pour tous les goûts. De l’électro avec Vitalic et Gesaffelstein, du rock, avec les célèbres écossais de Franz Ferdinand ou M seront également sur scène. On retrouvera aussi pour ce festival des artistes comme Parov Stelar, Breton, Yodelice, FFF, Patrice ou Odezennes. Alors, certes, pour l’instant ce n’est qu’une infime partie du programme qui a été dévoilée mais certains se frottent déjà les mains. Les organisateurs révéleront progressivement les autres têtes d’affiche.

>> Lire aussi : Solidays 2014 : Franz Ferdinand, -M- et Yodelice au programme <<

Preuve que Solidays est déjà une réussite, les pass trois jours mis en vente vendredi 14 février à un tarif réduit (39, 49, 59 et 69 euros…) sont partis en un rien de temps. Le site du festival a été pris d’assaut par les internautes, qui pour la plupart d’entre eux ont dû patienter pendant quelques heures avant d’avoir accès au graal.