Pourquoi Leonardo DiCaprio ne trouvera jamais sa femme idéale

Pourquoi Leonardo DiCaprio ne trouvera jamais sa femme idéale
Pourquoi Leonardo DiCaprio ne trouvera jamais sa femme idéale
Dans cette photo : Leonardo DiCaprio
Voilà vingt ans qu’on attend que le garçonnet de « Quoi de neuf docteur » devenu sex-symbol en tombant d’un rafiot avant de briller au firmament hollywoodien trouve chaussure à son pied. Las, Leo continue encore et toujours de butiner du mannequin lingerie, à la recherche perpétuelle de cette moitié jamais trouvée. On vous explique pourquoi il ne risque décidément pas d’y arriver.
A lire aussi

Brad Pitt, Tom Cruise (hum), Johnny – 21 Jumpstreet – Depp, Matthew Mcconaughey, ils ont tous fini par se ranger des bagnoles, des avions ou des bateaux pour goûter aux joies de la vie de famille vécue auprès d'une complice compagne devenue leur Nord, leur Sud, leur Est et leur Ouest.

Mais voilà, alors que Brad changeait les couches tout en batifolant avec sa maîtresse-femme ou que Johnny sirotait du rosé avec Vanessa (et feu ses cheveux), Leo, lui, préférait rester scotché chez les teen-agers. Beuveries entre potes, vacances sur des yachts en compagnie de meutes de mannequins gloussantes et dévêtues, soirées bling-bling dans les plus beaux palaces de la planète... on se demande bien ce qu'il pouvait trouver à cette vie sans épaisseur dans laquelle il continuait à se prélasser plutôt que de donner du sens à son existence en aspirant la morve d'un nouveau-né à l'aide d'un mouche-bébé (oui ça existe ! Ça t'en bouche un coin, hein, Léo ?).

Bon ok, disons qu'on comprend, et qu'on se prendrait bien trois jours de break sur le yacht, après avoir discrètement jeté à la mer la portée d'anorexiques prépubères.

Pourtant, Leo a bien essayé d'entrer dans le moule de ces étranges personnes qui fonctionnent à deux. Gisele Bundchen (5 ans), Bar Rafaeli (6 ans), en passant par Amber Valletta, Blake Lively et aujourd'hui Toni Garnn, notre Romeo enchaîne les échecs et les anges Victoria's Secret, les soumettant au double supplice du vélo en plein cagnard new-yorkais avant de se coltiner maman, l'inoxydable Irmeline, seul phare dans la tempête. Les années passent, les top-modèles interchangeables se succèdent dans le lit du loup de Hollywood mais maman reste, paisiblement installée dans le coeur de son fiston comme Marie-France dans celui de Giuseppe.

Une femme qui ait "de l'humilité, le sens de l'humour et ne fasse pas trop d'histoires"

Mais, alors qu'on pourrait croire que Leo se contente de ces hologrammes brosse-ego embauchées en CDD, peu désireux de se frotter au dangereux monde des adultes, il semble qu'il en soit autrement. Récemment interrogé par la chaîne CBS sur sa vie amoureuse, l'acteur a ainsi déclaré avoir un idéal de femme. Oui oui, on a compris, immense, albinos et lippue. Que nenni ! Pour Leo, tout ça aurait en fait peu à voir avec le physique. Non, ce que chercherait notre homme, c'est une femme qui ait " de l'humilité, le sens de l'humour et [qui] ne fasse pas trop d'histoires ".

Mmh... " pas trop d'histoires ". Quel viril et archaïque concept. Bon, passons sur ta goujate sortie pour t'expliquer un petit quelque chose qui t'échappe, cher Leo. T'es-tu déjà demandé si toute cette " humilité " que tu réclames, et cette soumission à tes débordements comportementaux, bref ces longues années passées avec des êtres certes calibrés pour le tapis rouge mais pas pour les fous rires à deux ni les moments complices n'étaient pas justement ce qui explique ta prétendue incapacité à tomber réellement amoureux ? Ces bonnes engueulades qui remettent les pendules à l'heure et le couple sur les rails du désir, ces discussions haletantes où chacun veut avoir raison, cette vie à deux partagée sur un pied d'égalité, pleine de heurts, de sorties de route (oui oui, à vélo) et de turbulences, bref une vie où l'admiration pour l'être aimé l'emporte sur la quête inlassable de cette " femme idéale " définie sur de mauvais critères, voilà ce qu'il te manque, Leo !

Et voilà aussi pourquoi tu finiras peut-être toi aussi, comme Georges (Clooney), seul dans ton salon avec tes potes vieillissants et ton cochon si tu ne changes pas rapidement tes critères Badoo.

Parce que tu sais quoi, Leo, ta femme parfaite est une connasse. Ah, et puis si c'était pour sortir des trucs pareils en public, c'était vraiment bien la peine de laisser ta place sur le radeau.

Non mais !