Clotilde Courau a appris à se suffire à elle-même

Clotilde Courau a appris à se suffire à elle-même
Clotilde Courau a appris à se suffire à elle-même
Dans cette photo : Clotilde Courau
Alors qu'elle sera à l’affiche mercredi du film de Philippe Lacheau « Babysitting », Clotilde Courau a accepté de répondre aux questions de « L’Express Styles ». Elle s’est confiée sur son parcours atypique.
A lire aussi


Elle jouera la femme de Gérard Jugnot dans le film de Philippe Lacheau « Babysitting » en salle mercredi 16 avril. Dans une interview à « L'Express Style », Clotilde Courau est revenu sur son parcours.

>> Emmanuel-Philibert de Savoie se lance dans la télé-réalité <<

« Je dois avoir une sacrée bonne étoile »
L’actrice, née en région parisienne, a vécu une enfance « atypique » dit-elle, entre l’Egypte et le Bénin, suivi d’une « adolescence mouvementée ». A 16 ans, elle décide d’arrêter l’école pour s’inscrire au cours Florent. « Après c’est le trou noir », explique-t-elle. « J'ai eu beaucoup de chance de m'en sortir indemne. Je dois avoir une sacrée bonne étoile », raconte Clotilde Courau.

Mais la princesse a aussi accepté de se livrer sur son parcours amoureux : « Les chagrins d'amour aident à grandir et à mieux se connaître », a-t-elle ainsi expliqué au magazine. Selon elle, sa plus grande erreur en amour a été de « toute attendre de l'être aimé », avant d’ajouter : « J'ai appris à me suffire à moi-même ».