Michaël Llodra accusé de propos racistes : « On n’est pas au souk ici »

Michaël Llodra accusé de propos racistes : « On n’est pas au souk ici »
Michaël Llodra accusé de propos racistes : « On n’est pas au souk ici »
Dans cette photo : Michael Llodra
Michäel Llodra, qui a été éliminé dès le premier tour du tournoi de Roland Garros suite à sa défaite face au Belge Steve Darcis, aurait tenu des propos qualifiés de « racistes », à l’encontre de l’arbitre marocain du match. Pourtant, le joueur affirme qu’il est « loin d’être raciste ».
A lire aussi
Propos racistes : Jean-Paul Guerlain récidive
luxe
Propos racistes : Jean-Paul Guerlain récidive

C’est au cours du second set que Llodra aurait tenu des propos « racistes ». En effet, après avoir écopé d’un premier avertissement pour avoir envoyé une balle en direction d’une hôtesse qui n’arrêtait pas de « gesticuler » selon lui, le joueur aurait lâché à l’arbitre marocain : « On n’est pas au souk ici, on ne vend pas des tapis sur un marché ».

Suite à ça, Llodra a tenu à s’expliquer afin d’écarter toute connotation raciste : « Je ne lui ai pas dit : ‘t’es un connard’. Je voulais juste lui dire qu’il déconnait avec l’arbitrage en n’intervenant pas par rapport à cette hôtesse. Il aurait dû faire intervenir la sécurité. Il n’a pas fait son job » déclare le joueur français.

Par ailleurs, au micro d’Europe 1, Michäel Llodra affirme qu’il est « assez proche de l’arbitre » : « On a commencé un petit peu ensemble sur le circuit, lui en tant qu’arbitre et moi en tant que joueur. Au tournoi de Casablanca on s’était marrés parce que je lui avais dit : ‘On n’est pas au souk ici, on ne vend pas des tapis’. Je reprends régulièrement cette expression avec lui un petit peu pour me marrer. Et puis voilà, je lui ai sorti aujourd’hui ».

Des propos qui sont donc sortis de leur contexte selon le joueur, qui a tenu à se rassurer en appelant l’arbitre afin d’avoir son sentiment à propos de la polémique, ce à quoi il aurait répondu qu’il y avait « zéro problème » et que « si demain on me pose des questions, il n’y aura pas de problème ».

Enfin, le tennisman a rajouté : « Mon témoin de mariage est congolais, ma nounou est de Kabylie. Il y a zéro problème avec Mohammed, il y a beaucoup de respect entre nous ».

Source : Europe 1

VOIR AUSSI

Stéphane Robert, l’inconnu tricolore sort Thomas Berdych, le 6ème mondial

Roland-Garros 2011 : Rafael Nadal doit-il avoir peur de Novak Djokovic ?

Roland-Garros : recyclons les balles de tennis !