Marianne James : "C’est mon drame de ne pas être lesbienne !"

Marianne James : "C’est mon drame de ne pas être lesbienne !"
Marianne James : "C’est mon drame de ne pas être lesbienne !"
Dans cette photo : Marianne James
L'impétueuse Marianne James regrette fort de ne pas avoir été lesbienne. « C’est mon drame », a-t-elle déclaré au magazine Gala.
A lire aussi


Pour Marianne James, l’amour, c’est compliqué. Dans une interview au magazine Gala, l’ex-jury de « Nouvelle Star » qui a récemment fait un passage-éclair en tant que chroniqueuse dans « Touche pas à mon poste » avoue volontiers qu’elle ne connaît que la passion destructrice. Sa vraie famille, c’est la scène. L’homme ? « Le perturbateur ». Des enfants, elle a « voulu en avoir avec un homme, mais ça n’a pas été possible », raconte également la chanteuse.

Marianne James ne fait pas peur aux femmes

D’ailleurs le genre n’a pas grand-chose à voir là-dedans et Marianne James aurait « absolument » pu tomber amoureuse d’une femme. « J’aurais pu être séduite par une femme bien dans son corps, sensuelle. Une femme équilibrée avec un vrai jardin secret, pas une nana qui conçoit le couple dans un rapport fusionnel du genre "on partage tout". C’est aussi ce que j’attends d’un homme d’ailleurs. C’est mon drame de ne pas être lesbienne ! Si je l’avais été, j’aurais pu avoir des enfants, une famille. Car je ne fais pas peur aux femmes », a regretté la diva.

Marianne James animera le samedi 27 décembre à 20h45 sur France 2 la nouvelle émission « Prodiges », un concours de jeunes artistes classiques (musique, chant et danse).