Hélène Ségara : "Arrêtons ce racisme anti-gros"

Hélène Ségara : "Arrêtons ce racisme anti-gros"
Hélène Ségara : "Arrêtons ce racisme anti-gros"
Dans cette photo : Hélène Ségara
À nouvelle année, nouveau départ. Remise de la maladie qui a failli lui faire perdre la vue l'an dernier, Hélène Ségara était l'invitée de Thierry Ardisson samedi dans « Salut les Terriens » pour présenter son nouvel album, « Tout commence aujourd'hui ». L'occasion pour la chanteuse de revenir sur la terrible épreuve qu'elle a traversée… et de régler ses comptes.
A lire aussi


Hélène Ségara est de retour, décidée à ne pas laisser ses problèmes de santé saper sa vie d'artiste. Alors qu'on lui a diagnostiqué il y a deux ans une maladie rare qui pourrait lui faire perdre la vue, Hélène Ségara a décidé, contre toute attente, de revenir sur le devant de la scène. En pleine promotion de son nouvel album, Tout commence aujourd'hui, l'interprète d' « Il y a trop de gens qui t'aiment » était l'invitée de « Salut les Terriens » ce samedi sur Canal+.

Face à un Thierry Ardisson un peu moqueur, la chanteuse de 43 ans est revenue sur le mal qui l'habite depuis maintenant deux ans et qui l'avait jusqu'ici tenue éloignée des studios. « On n'a toujours pas diagnostiqué ce que c'était, a-t-elle expliqué. Cela fait presque deux ans maintenant et au final, il a beaucoup d'organes qui ont été examinés. »

« Regarde-la, elle est tarée la Ségara »

Elle s'est ensuite confiée sur l'implant médicamenteux qu'elle doit se faire poser tous les quatre mois. « C'est un implant médicamenteux qui empêche cette grosseur d'éclater à l'intérieur de mon œil, tout simplement », a expliqué Hélène Ségara à Thierry Ardisson. Il y a un an et demi, l'artiste s'était vue diagnostiquer une maladie rare, conséquence d'une première maladie auto-immune, troublant sa vision. Soignée à la cortisone pendant de nombreux mois, la chanteuse avait dû subir les effets secondaires de son traitement : déformation du visage, problèmes aux os, troubles de l'appétit ou du sommeil.

Une convalescence parfois difficile à vivre, notamment à cause de sa transformation physique. « J'étais vrai¬ment bouffie et je me suis beau¬coup cachée […] Avec les doses que je prenais, j'étais complètement dopée. Je ne dormais que trois heures par nuit et à quatre heures du matin quand je n'arrivais plus à dormir, je commençais à astiquer ma cuisine. Les jeunes en face de chez moi qui rentraient de soirée et me voyaient comme ça devaient se dire "mais regarde-la, elle est tarée la Ségara". »

Une situation encore plus difficile à surmonter en raison des moqueries dont elle a été la cible. Raillée en raison de son importante prise de poids, Hélène Ségara, aujourd'hui délestée de ses kilos, est particulièrement remontée contre ses détracteurs. Elle profite d'ailleurs de son passage dans « Salut les Terriens » pour régler ses comptes et pousser un coup de gueule : « Arrê­tons ce racisme anti-gros. Les gens en surpoids ne le vivent pas tous faci­le­ment et ne sont pas inté­grés dans une société de bisou­nours. J'ai dû me justi­fier sur ce chan­ge­ment physique mais ensuite je n'en ai plus jamais parlé. Il faut arrê­ter de se foca­li­ser sur des infos dont tout le monde se fout. Moi, je m'oc­cupe de moi, que les gens s'oc­cupent d'eux et travaillent sur eux-mêmes. » Voilà qui est dit.