Nicolas Bedos se confie sur son adolescence et ses TOC

Nicolas Bedos se confie sur son adolescence et ses TOC
Nicolas Bedos se confie sur son adolescence et ses TOC
Dans cette photo : Nicolas Bedos
L'écrivain et chroniqueur d’« On n’est pas couché » est revenu pour le magazine « Psychologies » sur son adolescence angoissée. Il révèle avoir souffert de troubles obsessionnels compulsifs sévères pendant plusieurs années.
A lire aussi


Nicolas Bedos se confie dans les pages du magazine Psychologies ce mois-ci. Le chroniqueur d’On n’est pas couché, évoque avec honnêteté ses angoisses, et notamment un épisode douloureux survenu lors qu’il était adolescent.

Celui qui se considère avant tout comme un écrivain et qui a écrit un scénario pour Jean Dujardin en effet avoir souffert de TOC de propreté importants quand il était plus jeune.

« Je comptais tout trois fois »

« Ça a commencé vers 12 ans, ça m’a rendu la vie impos­sible à partir de 16 ans. Je portais des gants en classe, je me lavais cinq fois par jour, je désin­fec­tais mon bureau, je ne suppor­tais pas le contact des corps, je comp­tais tout trois fois… »

Des troubles qui ont finalement précipité Nicolas Bedos dans les affres de la dépression après sa majorité : « Vers 20 ans, ces obses­sions, ajou­tées à quelques excès de psycho­tropes et à de gros doutes exis­ten­tiels, m’ont envoyé valdin­guer dans le décor. Parano, dépres­sion, la complète. Moi qui rêvais de deve­nir écri­vain, j’ai soudain foca­lisé sur l’idée, obsé­dante et irra­tion­nelle, que mon cerveau était brûlé : je ne pouvais plus ni penser ni parler. Ma vie était fichue. Cet enfer a duré plus de quatre ans. »

>> Nicolas Bedos ne compte pas arrêter ses chroniques malgré les menaces <<

Dans l'actu