Pollution : Quel est le profil-type d'un émetteur de CO2 ?

Pollution : Quel est le profil-type d'un émetteur de CO2 ?
Pollution : Quel est le profil-type d'un émetteur de CO2 ?
2.000 ménages ont été sondés par l'Institut Ipsos en vue de réaliser le profil type d'un émetteur de CO2 afin de préparer des outils plus efficaces pour réduire les émissions de ce gaz. Un cadre ou un retraité, habitant seul dans une ville de moins de 20.000 habitants et prenant régulièrement l'avion émet plus de carbone que la moyenne.
A lire aussi

Nous n'émettons pas tous le même taux de carbone en fonction de là où nous habitons, de notre profession, de notre alimentation et de nos habitudes de transport. L'institut Ipsos a réalisé une étude auprès de 2.000 foyers et les résultats ont été publiés ce matin. Un cadre ou un retraité, vivant seul dans une ville de moins de 20.000 habitants et se déplaçant souvent en avion est le profil type d'une personne émettant plus de carbone que la moyenne.
Selon Gabriel Dabi-Schwebel, du cabinet Green Inside à l'origine de cette enquête, « l'un des éléments les plus clivants, c'est la taille du foyer. Plus on est nombreux dans le foyer, moins le bilan carbone est important par individu ». L'augmentation du nombre de divorces est aussi à prendre en compte « on ne va pas empêcher les gens de divorcer, mais cela pose clairement des questions en terme de bilan carbone ».
Le transport est le poste le plus émetteur de carbone : 54% contre 30% pour le logement et 16% pour l'alimentation. La richesse est aussi significative dans les émissions de CO2. Les foyers les plus aisés, du fait de leurs loisirs, émettent plus de gaz. A cause de voyages réguliers en avion, leur taux d'émission pour les transports se monte a 38% contre 18% pour la moyenne nationale.
Enfin, la taille de la ville est aussi un facteur non négligeable. Dans les villes de 100.000 habitants et plus, le bilan carbone est moins élevé que dans les villes de moins de 20.000 habitants.
Les résultats de cette étude permettront le développement d'outils plus efficaces pour limiter les émissions de CO2, en partie responsables du réchauffement de la planète.

(Source AFP)

Géraldine Bachmann

VOIR AUSSI

Alimentation et environnement : une conciliation impossible ?
Les hommes polluent plus que les femmes !
Voyager responsable !
La taxe carbone, pour quoi faire ?