Cosmétiques Bio : l’avis du dermato

Cosmétiques Bio : l’avis du dermato
Cosmétiques Bio : l’avis du dermato
Packaging écologique, matières premières végétales, parfums naturels… Les produits Bio séduisent mais quelle est leur vraie valeur ajoutée ? Une niche qui souffre d’un manque de normes et de lisibilité selon Claire Geoffray, dermatologue à Paris.
A lire aussi

Terrafemina : Les cosmétiques Bio inondent le marché, en quoi sont-ils différents des produits traditionnels ?


Claire Geoffray
: Il n’est pas facile d’identifier clairement cette différence puisqu’il n’y a pas de définition unique de ce qu’est un produit cosmétique Bio. Plusieurs labels existent, et sous cette étiquette, on peut tout aussi bien trouver l’aspect naturel - matières premières végétales issues de l’agriculture biologique- que l’aspect environnemental –absence de pesticides, de produits issus de la pétrochimie, culture sans OGM, tests sans animaux...


TF : Ces produits sont-ils meilleurs pour la peau ?


C.G.
: Le principal argument du Bio est la non-utilisation des parfums, colorants et conservateurs  de synthèse. Or, les produits potentiellement dangereux, les parabens et les phtalates ont déjà été supprimés des crèmes par les grands laboratoires qui ont pris les devants en l’inscrivant directement sur le packaging. Le problème c’est qu’en ne voulant pas utiliser les produits de synthèse, les fabricants Bio ne respectent pas toujours le niveau d’exigence de purification des molécules. Certains produits par exemple pour parfumer le cosmétique ont des propriétés allergisantes, c’est le cas pour l’essence de géranium ou de rose. D’autres lorsqu’ils sont mis au soleil, deviennent toxiques pour la peau  et peuvent provoquer des brûlures, c’est le cas des essences de bergamote.


TF : Recommanderiez-vous une crème Bio à vos patients ?


C.G.
: Vu l’absence de réglementation européenne sur la fabrication des cosmétiques « bio », je ne prends pas le risque de prescrire ces produits, d’autant plus, s’il existe une maladie dermatologique préexistante. Je peux dire que je ne suis pas, pour l’instant, très enthousiaste sur cette mode du « tout Bio », mais lorsqu’on me le demande, je prescris le cosmétique « SANS…. », afin d’éviter au patient de faire tous les rayonnages et l’aider ainsi à trouver le produit qui lui convient. Le Bio est un filon marketing efficace, mais pour l’instant je préfère me fier aux produits qui ont fait leurs preuves et qui indiquent clairement leurs constituants, leur durée de stabilité et de conservation.


ALLER PLUS LOIN :

Cosmétiques Bio : la révolution Bio est en marche

La chronique d'Anne-Sophie Lévy Chambon





Plus d'actu sur : Beauté bio et naturelle

Lèvres gercées : 5 recettes de grand-mère pour réparer les lèvres gercées
Acné : 3 astuces naturelles pour se débarrasser de ses boutons
La recette DIY du déo bio qui marche vraiment