Les Français et la consommation durable, quoi de neuf en 2010 ?

Les Français et la consommation durable, quoi de neuf en 2010 ?
Les Français et la consommation durable, quoi de neuf en 2010 ?
Comme chaque année, à l’occasion de la Semaine du Développement Durable, l’agence Ethicity publie sa grande enquête : « les Français et la consommation durable ». Elisabeth Pastore-Reiss, directrice d’Ethicity, décrypte pour Terrafemina ses résultats.
A lire aussi
Les Français de plus en plus sensibles au développement durable
ecologie
Les Français de plus en plus sensibles au développement...

Plus de la moitié des Français déclarent être méfiants sur le discours des marques/ entreprises en matière de développement durable. 62% d’entre eux disent ne pas être sûr de la qualité des produits durables et 43% vont jusqu’à ne plus supporter les messages des marques sur l’environnement. Pour la directrice d’Ethicity, le message est clair : « les Français en ont assez de la communication sur le développement durable si elle n’est pas suivie d’effet. Ils expriment un besoin d’informations concrètes, et veulent des réponses qui correspondent à leurs besoins ». 


Proximité, solidarité et biodiversité !

« Les Français réclament de la proximité géographique et humaine. Ils exigent de  la transparence sur l’engagement social et environnemental des entreprises », constate Elisabeth Pastore-Reiss. Près de la moitié d’entre eux déclarent vouloir des informations sur l’origine des matières et sur les étiquettes des produits qu’ils achètent. Ils ont besoin d’être aidés et conseillés directement sur le point de vente et demandent des preuves de la qualité des produits responsables.

Par ailleurs les Français affichent plus de solidarité dans leur consommation, un tiers d’entre eux privilégient davantage les produits  fabriqués localement. Ils montrent ainsi leurs préoccupations sociales (maintien des emplois en France). Et pour la directrice d’Ethicity, cette dimension solidaire prouve « le besoin des Français de créer du lien, et leur envie d’agir par le biais de leur consommation ». 

Pour la première fois, l’enquête intègre la question de la biodiversité. « Les résultats sont supérieurs à ce que l’on imaginait, la biodiversité préoccupe les Français  », constate Elisabeth Pastore-Reiss. En effet, 52% d’entre eux estiment que nos modes de vie et de consommation peuvent porter atteinte à la biodiversité et 30% déclarent être prêts à renoncer à certaines habitudes de consommation pour des raisons de préservation de la biodiversité.


Les femmes, toujours dans l’action

Les femmes sont toujours plus nombreuses que les hommes à  acheter des produits respectueux de l’environnement. Elles sont  plus dans l’usage. « Elles sont demandeuses de produits faciles qui simplifient la vie et sont exigeantes sur la qualité notamment sur tout ce qui concerne la santé  », observe Elisabeth Pastore-Reiss.


Malgré le scepticisme, les Français veulent y croire

C’est la bonne nouvelle de l’enquête. Malgré la méfiance  à l’égard des discours et la crise de confiance  vis-à vis des entreprises et des marques, 20 % des Français se disent toujours prêts à agir ! Trois quarts d’entre eux considèrent le développement durable comme une nécessité. Et 60%  déclarent avoir changé leur comportement en faveur du développement durable en 2009. Enfin, la consommation durable semble ouvrir la voie à de nouvelles formes de solidarité,  reposant sur  des préoccupations sociales.

ALLER PLUS LOIN :

Le développement durable, un sujet au coeur de Terrafemina

Toujours plus citoyenne, toujours plus de conso éthique !

C'est la semaine du développement durable, ensemble, agissons !