L'armée européenne, solution à la crise?

L'armée européenne, solution à la crise?
L'armée européenne, solution à la crise?
L'Europe fait face à une crise inédite en terme d'ampleur. La zone euro n'en finit pas avec ses plans de sauvetage et reste, en permanence, menacée. Les gouvernements cherchent les économies partout et appliquent l'austérité (quand ils ne sont pas en campagne électorale). Les budgets militaires subissent également des mesures de réduction drastique mais l'idée d'une armée européenne n'est jamais au centre des négociations entre nos gouvernants, ce serait pourtant l'instant idéal pour r&aliser des économies en unifiant. nos défenses comme nous l'avons fait avec notre monnaie.
A lire aussi

La BCE vient de lancer sa deuxième opération exceptionnelle de prêts en quelques mois : 529,53 milliards d'euros à 800 banques européennes mercredi 29/02 et 489 milliards d'euros à 523 banques en décembre dernier au taux fixe historiquement bas de 1%. Ces montants devraient servir à financer la croissance tant souhaitée. Voila des efforts concrets mais dont les résultats ne sont pas une absolue certitude, les banques prêteront-elles plus facilement aux entreprises ou vont elles choisir d'autres débouchés moins risqués?

L'Europe militaire désunie, les effectifs en 2011 par ordre d'importance : France 322.000, Allemagne 244.865, Royaume-Uni 178.000, Espagne 177.950, Italie 169.000, Grèce 139.000, Pologne 163.000, Roumanie 97.200,+/- 50.000 pour Tchèquie, Pays-Bas et bulgarie, 40.000 pour Belgique, Portugal, Autriche et Hongrie. Il faut encore ajouter les troupes des autres non cités mais ayant moins de troupes. En pourcentage du PIB: Grèce 4,3, France 2,6, Bulgarie 2,5, Royaume Uni 2,4, Portugal 2,3, Roumanie 1,9 etc....

L'Europe possède "virtuellement" la deuxième armée du monde en effectif, derrière la Chine mais devant les USA en n'étant pas une véritable puissance militaire.