Des restes humains retrouvés à Montréal, la piste Magnotta est suivie

La police a retrouvé des restes humains à Montréal. Si elles restent prudentes, les autorités canadiennes n’excluent pas la possibilité qu’il s’agisse des restes de l’étudiant chinois assassiné et démembré par Luka Rocco Magnotta.
A lire aussi


Selon le journal québécois « La Presse », la police canadienne aurait découvert dimanche des restes humains à Montréal, qui pourraient être liés à l’affaire Magnotta. Ces restes ont en effet été trouvés dans le parc Angrignon, situé à 15mn en voiture de l'appartement loué par Luka Rocco Magnotta dans Notre-Dame-de-Grâce. Ce dernier, accusé d’avoir tué et démembré un étudiant chinois nommé Jun Lin, a expédié diverses parties du corps de sa victime par la poste dans différents endroits du Canada entre fin mai et début juin.

La tête du jeune homme n’aurait toujours pas été retrouvée. Aurait-elle été dissimulée dans ce parc ? « Il est trop tôt pour vous confirmer quoi que ce soit », a déclaré le Service de police de la ville de Montréal (SPVM). Des analyses seront menées sur ces possibles restes humains au cours de la semaine afin de déterminer leur origine.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Magnotta : un crime non élucidé à Los Angeles interpelle les enquêteurs
Luka Rocco Magnotta : trois nouvelles vidéos du dépeceur de Montréal
Le Canadien suspecté d'avoir démembré un corps traqué par Interpol

Dans l'actu
TF1