Tunisie : le parti au pouvoir veut sanctionner l'atteinte au sacré

A l'issue du congrès du parti islamiste Ennahda, au pouvoir en Tunisie, le ministre de la Santé Abdelatif Mekki a déclaré que les délégués ont inclus dans une motion la nécessité de sanctionner « l'atteinte au sacré ». Cette mesure sera donc ajoutée au programme politique du parti.
A lire aussi
Égalité salariale : Najat Vallaud-Belkacem veut sanctionner les entreprises réticentes
entreprise
Égalité salariale : Najat Vallaud-Belkacem veut...


Le ministre de la Santé tunisien Abdelatif Mekki a annoncé, à l’issue du congrès du parti au pouvoir Ennahda dans la nuit de lundi à mardi, que les délégués ont adopté une motion faisant état de la nécessité de sanctionner « l’atteinte au sacré ». Cette mesure sera incluse dans le programme politique du parti.

Cette décision d’Ennahda fait suite aux violences qui s’étaient produites en juin dernier à La Marsa (banlieue nord de Tunis), en marge d’une exposition de tableaux dénoncés par leurs détracteurs comme insultants pour l’islam. Le parti avait alors déclaré qu’il proposerait une loi sanctionnant « l’atteinte au sacré », envisageant même d’inscrire ce principe dans la Constitution, en estimant que les libertés d’expression et de création doivent respecter les croyances et les mœurs du peuple.

Viviane Clermont


(Source : AFP)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

La Tunisie adopte la parité sur les listes électorales
Tunisie : une habitante de Tunis raconte
Tunisie : manifestation pour l'application de la Charia

Plus d'actu sur : Tunisie

Femen Tunisie : Amina Tyler poursuit son combat en blonde - vidéo
Tunisie : les femmes manifestent pour leurs droits et contre la future constitution
Tunisie : la femme est « complémentaire de l'homme » pour l'Assemblée constituante