JO de Londres 2012 : Myriam Soumaré, championne malgré elle ?

JO de Londres 2012 : Myriam Soumaré, championne malgré elle ?
JO de Londres 2012 : Myriam Soumaré, championne malgré elle ?
La sprinteuse française Myriam Soumaré pourrait bien provoquer la surprise sur le 200m aux JO de Londres. Elle s'est qualifiée pour la demi-finale en ménageant ses efforts, finissant 2e de sa série, juste devant la jamaïcaine Veronica Campbell Brown. Tous les signaux sont au vert pour cette championne, pourtant convertie à l'athlétisme sur le tard et à reculons.
A lire aussi
Cette photographe défie les stéréotypes avec des princesses championnes
News essentielles
Cette photographe défie les stéréotypes avec des...


La Française Myriam Soumaré n’avait pas prémédité sa carrière de sprinteuse, c’est le moins qu’on puisse dire. A 18 ans, elle n’avait jamais mis les pieds dans un stade, jusqu’au jour où l’entraîneur de sa sœur à Villiers-le-Bel lui fait passer un test. « Sans pointes, elle m'a fait un chrono de folie, plus rapide que toutes les filles que j'avais entraînées jusque-là », raconte son entraîneur Olivier Darnal. Mais Myriam n’a pas vraiment d’atomes crochus avec l’athlétisme, encore moins avec le sprint, si bien qu’elle commence par s’y coller un peu malgré elle. Les victoires achèveront pourtant de la convertir, faisant d’elle une athlète plus détendue et souriante que d’autres. Elle s’est pliée au jeu de la compétition tout en évitant soigneusement de se faire envahir par un stress permanent.

A 25 ans, la surdouée mène ainsi une double vie : elle travaille en tant qu’auxiliaire de puériculture la moitié du temps et s’entraîne l’autre moitié. D’après son entraîneur, elle souhaite se limiter à quatre fois par semaine. « Quand elle sort du stade, elle débranche totalement de l'athlétisme », ajoute-t-il. La jeune femme a trouvé son équilibre, refusant de faire de l’athlétisme à plein temps pour ne pas perdre sa vie sociale. « Je n'arrive pas à considérer le sport comme un métier, confiait-elle en 2010 sur le site athlenergy, il faut que ça reste un plaisir, alors que le boulot me permet de me sentir utile, d'être dans la vie active. C'est pour cela qu'après ma carrière j'aimerais devenir éducatrice spécialisée pour enfants en difficulté ou handicapés. C'est un besoin pour moi : si je peux apporter mon aide, je serai heureuse. »

Sportivement, Myriam Soumaré se trouve au carrefour d’une brillante carrière. A 23 ans, elle arrachait le titre de championne de France du 100m en 11,55s. L’année suivante, lors des championnats d’Europe d'athlétisme de Barcelone (2010), elle pulvérisait ce record avec 11,18s et prenait la médaille de bronze sur 100m, puis la médaille d’or sur 200m en 22,32s, et enfin l'argent avec le relais 4 x 100m. Qualifiée pour las championnats du monde de Daegu (2011), elle n’est pas parvenue à aller jusqu’en finale du 100m, et s’est faite éliminer en demi finale du 200m. En revanche, en juin dernier lors des Championnats d'Europe d'athlétisme à Helsinki, elle a réussi à remporter le  bronze sur 200m en 23,21s.

Pour ses premiers JO, la Française a frappé fort en se qualifiant haut la main pour la demi-finale du 200m en 22,70s, juste derrière l'Ukrainienne Mariya Ryemyen (22,58s), mais devant la jamaïcaine Veronica Campbell-Brown (22,75s), double championne olympique du 200m. Tout comme sa rivale Campbell-Brown, Soumaré a cherché à s’économiser durant cette course, en relâchant sur les derniers mètres, préférant garder de l’énergie pour la demi-finale qui aura lieu mardi soir à 21h 25 heure française.

JO Londres 2012 : Programme des épreuves d’athlétisme en direct

Liste des médailles de la France et son classement au tableau

JO de Londres 2012 : le programmes des finales en direct

VOIR AUSSI

JO de Londres 2012 : des athlètes féminines entre force et fragilité
JO de Londres 2012 : et si tous les athlètes étaient photographiés comme les beach-volleyeuses ?

JO de Londres 2012 : Abily et les Bleues à deux matches de la médaille d'or

Plus d'actu sur : JO de Londres 2012

JO de Londres 2012 : 34 médailles et 7e place pour la France, les femmes ont brillé
JO de Londres 2012 : une facture salée pour la Grande-Bretagne
Cérémonie de clôture des JO de Londres 2012 : revoir en replay streaming