Malala à l'ONU : son discours pour l'éducation des jeunes filles ovationné

Malala à l'ONU : son discours pour l'éducation des jeunes filles ovationné
Malala à l'ONU : son discours pour l'éducation des jeunes filles ovationné
Agressée il y a moins d'un an alors qu’elle militait en faveur de la scolarisation des jeunes filles, Malala Yousafzai a, du haut de ses 15 ans, prononcé ce vendredi 12 juillet un discours à l'ONU pour défendre les droits des enfants. Une jeune fille de rose vêtue qui a été ovationnée par une foule d'hommes en costumes sombres.
A lire aussi


L’histoire avait fait le tour du monde : le 9 octobre 2012, une jeune Pakistanaise de 14 ans était victime d’une agression dans son bus scolaire. Un attentat perpétré par des talibans en raison de son engagement en faveur de la scolarisation des jeunes filles dans son pays, une lutte que Malala Yousafzai mène depuis ses 11 ans, âge auquel on peut la voir dénoncer les pratiques des talibans pour la première fois dans un reportage télévisé.

Une adolescente érigée en héroïne

Soutien mondial, hommage de l’Unesco et accueil dans une école en Grande-Bretagne avaient suivi le drame. En décembre 2012, elle se voyait remettre le prix Simone de Beauvoir, qui récompense les personnes et associations luttant pour les droits des femmes partout où ils sont menacés. Sa fondation, dotée de 35 000 euros, a déjà permis la scolarisation d’une quarantaine de jeunes filles au Pakistan.

Aujourd’hui, quelques mois après son agression, Malala Yousafzai a tenu ce vendredi après-midi un discours à l'ONU pour militer en faveur des droits des enfants.

Des recommandations en matière d’éducation

La jeune fille doit remettre, à l’occasion de son anniversaire, des recommandations à l’ONU en matière d’éducation. La pétition « Stand with Malala » et son projet « A World At School » sont présentés à Ban Ki-Moon lors d’un discours diffusé en direct par le biais d’un livestream sur internet. L’objectif de la pétition « Stand With Malala » est de voir chaque enfant scolarisé d’ici à fin 2015. Un projet soutenu par l’ONU qui a déjà récolté plus de 300 000 signatures.

« La paix est nécessaire à l'éducation », clame-t-elle, debout devant l’assemblée, expliquant que « dans bien des parties du monde, comme le Pakistan, le terrorisme empêche les enfants d'étudier ». Rappelant qu’il ne faut pas oublier « ces enfants hors de l’école » à cause de la situation de leur pays, elle invite les chefs d'états à « changer leurs politiques gouvernementales en faveur de la paix ».

Un discours en faveur des droits des femmes

Face à l’assistance, elle appelle « ses soeurs autour du monde » à être « braves » et à « se rendre compte de leur potentiel ». A chaque petite fille, elle souhaite « l’accès à l’éducation et à l’école, pour un futur radieux ».  Elle encourage l’utilisation de « l'arme de la connaissance » contre la « pauvreté, l'illettrisme et le terrorisme ». Standing ovation pour la jeune fille, vêtue de rose au milieu d'une foule en costume : devant la force de son discours et sa détermination, la salle se lève pour applaudir Malala.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Malala érigée en héroïne par l'Unesco
Pakistan : Malala Yousafzai, militante de 14 ans, échappe aux talibans
Pakistan : Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix 2013 ?