Zanzibar : deux jeunes bénévoles britanniques attaquées à l'acide

Zanzibar : deux jeunes bénévoles britanniques attaquées à l'acide
Zanzibar : deux jeunes bénévoles britanniques attaquées à l'acide
Deux jeunes bénévoles britanniques ont été aspergées d'acide à Zanzibar (archipel de l'océan Indien situé face aux côtes tanzaniennes), mercredi 7 août au soir. C'est la première fois que des touristes sont visés par une attaque de ce type.
A lire aussi


Mercredi 7 août, vers 20 heures (19 heures en France), deux jeunes femmes britanniques de 18 ans ont été attaquées à l'acide, alors qu’elles se promenaient dans les rues de Stone Town, le centre historique de Zanzibar (archipel de l'océan Indien situé en face des côtes tanzaniennes).

Les victimes, Katie Gee et Kirstie Trup, sont bénévoles dans une école située sur le touristique archipel semi-autonome de Tanzanie. Elles ont été blessées au visage, à la poitrine et aux mains, mais leurs jours ne seraient pas en danger. Elles « ont été rapidement envoyées à Dar es-Salaam (la capitale économique de la Tanzanie) pour traitement »,  a déclaré Saleh Mohammed Jidawi, un haut responsable du ministère de la Santé de Zanzibar.

Au moment de l’attaque, la population de l'archipel, majoritairement musulmane, fêtait la fin du ramadan. C'est là que deux jeunes gens en scooter ont agressé Katie et Kristie.

« La police à Zanzibar a lancé une chasse à l'homme » pour retrouver les agresseurs des deux jeunes femmes, a annoncé Mkadam Khamis le numéro deux de la police locale, ajoutant que le motif de l'attaque « n'a pas été établi ».

Plusieurs attaques ont été perpétrées contre des locaux à Zanzibar ces derniers mois. C'est la première fois que des touristes sont visés par une attaque de ce type.

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Pakistan : elle tue sa fille à l'acide et justifie ce "crime d'honneur"
Inde : une femme défigurée à l'acide gagne à "Qui veut gagner des millions"