Japon : Les retombées du nuage radioactif peut-être sous évaluées

Japon : Les retombées du nuage radioactif peut-être sous évaluées
Japon : Les retombées du nuage radioactif peut-être sous évaluées
D’après la Commission de recherche et d'information indépendantes (CRIIRAD) sur la radioactivité, il semble que le taux de radioactivité du nuage n‘ait pas été mesuré à sa juste valeur lors de son passage en France jeudi dernier.
A lire aussi

L'Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a déterminé que les premières « traces du nuage » émanant de la centrale nucléaire Fukushima ont été « relevées » en France ce samedi.

Le faible degré de radioactivité serait sans danger pour l’homme et l’environnement. La Criirad émet des réserves car elle pense que «l'air a été échantillonné à partir d'un filtre à aérosols, qui ne permet pas de piéger l'iode présent dans l'air sous forme gazeuse». Et l’iode radioactif contient majoritairement cet iode gazeux présent dans l’air contaminé. La station de l'IRSN installée au sommet du Puy de Dome a détecté lors des derniers prélèvements des traces d‘iode 131 (0,012 mBq/m3 en moyenne sur la période de prélèvement).

Les risques restent très limités en France et dans l’Europe entière. En revanche, ne pas prendre en considération les risques rééls encourus au Japon pourrait avoir des conséquences désastreuses pour le pays.

VOIR AUSSI

Nuage radioactif : un site pour suivre la radioactivité de l'air en France

Nouveau séisme au Japon : l'alerte au tsunami levée

Japon : le bilan atteint 27 000 morts et disparus