Qui est Francis Collomp, l’otage Français libéré au Nigéria?

Qui est Francis Collomp, l’otage Français libéré au Nigéria?
Qui est Francis Collomp, l’otage Français libéré au Nigéria?
Un nouvel otage Français, Francis Collomp, vient d’être libéré ce dimanche 17 novembre, a annoncé l’Elysée. Qui est cet ingénieur, retenu en otage au Nigéria depuis près d’un an?
A lire aussi
Les Français et le féminisme : où en est-on au pays des droits de l'homme ?
News essentielles
Les Français et le féminisme : où en est-on au pays des...


Francis Collomp, ingénieur Français de 64 ans, est libre. Avant son enlèvement, l’homme travaillait pour le compte d’une entreprise spécialisée dans le secteur des énergies renouvelables, le Vergnet. L’homme était en affaires au Niger, pour une vente d’éoliennes.

Le 19 décembre 2012, il se trouvait dans les locaux de son entreprise, près de Rimi, état de Kasina, au Nord du Nigeria - tout près de la frontière avec le Niger. Ce jour là, une trentaine d’hommes lourdement armés prennent d’assaut l’entreprise, dans une attaque qui fera trois morts: deux gardes du corps et un civil.


Une prise d’otage violente

Francis Collomp est pris en otage. L’attaque est revendiquée par la suite par le groupe islamiste Ansaru, lié à Boko Haram, un groupe terroriste nigérian. Ces derniers critiquent dans une vidéo le rôle joué par la France au Mali.


Fin décembre, ses proches avaient lancé un appel à ses ravisseurs au moyen d’une vidéo Youtube, pour demander sa libération. Ses proches insistaient notamment sur le fait que Francis Collomp est un homme «malade» et qu’il a besoin d’un «traitement régulier». L’homme souffre en effet de problèmes cardiaques.


L’absence de nouvelles preuves de vie

En février, Anna-Marie, l’épouse de Francis Collomp, reçoit une preuve de vie, par un diplomate. Puis une autre, en septembre. Mais depuis, silence radio. Sans nouvelles, et alors que la situation sur place se dégrade, avec un afflux de réfugiés et une épidémie de choléra qui a fait 85 morts, ses proches craignaient le pire.

Le président François Hollande a salué «avec joie la libération de notre compatriote Francis Collomp» par voie de communiqué. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius est en ce moment même en route pour le Nigéria pour y accueillir Francis Collomp.