Sexisme : le coup de gueule de Miranda, 7 ans, contre les Princesses Disney – vidéo

Sexisme : le coup de gueule de Miranda, 7 ans, contre les Princesses Disney – vidéo
Sexisme : le coup de gueule de Miranda, 7 ans, contre les Princesses Disney – vidéo
Miranda, une petite argentine de 7 ans suscite le buzz depuis quelques jours : en dénonçant les valeurs machistes que véhiculent les Disney, sa vidéo a fait le tour de la toile et récolté l'approbation des internautes en prime.
A lire aussi


« Les princesses sont des connes », clame Miranda au début de sa vidéo contre les héroïnes de Disney. La jeune Argentine de 7 ans dénonce dans une vidéo (en espagnol) publiée sur Youtube l’attitude des princesses qu’elles jugent « imbéciles » et peu « combatives ». Ces mêmes princesses qui sont « de simples connes » et qui « au lieu d’y aller et d’essayer de le faire, attendent le prince parce qu’elles savent qu’il va les sauver ». À l’inverse, Miranda pense que Mulan est « très forte et combative » : « au lieu d’attendre le prince elle y va et elle le fait ». Un exemple à suivre donc car selon la petite argentine, les garçons veulent des filles comme Mulan : « là le garçon se dit : mais quelle combattante, je veux avoir une fiancée comme ça ! » Mais, au grand malheur de Miranda, les contes Disney ne représentent que des princesses peu engagées dans leur combat. « Je n’aime pas ces contes. Je veux être avec des femmes intelligentes, pas avec des imbéciles », affirme la jeune argentine.



Succès sur le Web

Avec son réquisitoire joliment ingénu, Miranda dénonce les stéréotypes sexistes que Disney véhicule : princesses dépendantes de la bravoure de leurs princes, femmes au foyer, diaboliques ou fleur bleue, respect de l’ordre patriarcal... Et c’est efficace : publiée le 27 novembre la vidéo a déjà été vue plus de 3 millions de fois et a récolté 21 684 « j’aime » sur Youtube. Certains commentaires réclament même : « Miranda présidente ! ». Les utilisateurs des réseaux sociaux ont largement relayé la vidéo de la fillette qui, à l'approche de Noël, apparaît aussi comme un contre-pied à la commercialisation des jouets genrés. Avant elle d'ailleurs, la petite Riley s’était insurgée contre les stéréotypes entretenus par les jouets : « Les filles aussi veulent des super-héros ! », affirmait-elle dans une vidéo. Comment oublier en effet en cette période de l’année, que dans les catalogues de Noël, poupées et dînettes restent associées aux filles, quand les outils de mécaniciens et les voitures sont toujours réservés aux garçons…

Manon Adoue


VOIR AUSSI

Le florilège 2013 du sexisme en vidéo
Numérique : Fleur Pellerin veut agir contre le sexisme
Sexisme : les meilleures répliques aux commentaires les plus déplacés