Ireen Wüst : première médaille d'or d'une athlète LGBT à Sotchi

 Ireen Wüst : première médaille d'or d'une athlète LGBT à Sotchi
Ireen Wüst : première médaille d'or d'une athlète LGBT à Sotchi
Ireen Wust est la première athlète lesbienne à avoir remporté une médaille d’or lors des Jeux olympiques de Sotchi. Bien qu’elle ne fasse pas mystère de sa bisexualité, la patineuse n'a pas abordé le sujet lors de la conférence de presse, préférant parler des millions de Néerlandais qui espéraient sa victoire.
A lire aussi


La patineuse néerlandaise Ireen Wüst est montée sur la première marche du podium ce dimanche lors du 3000 mètres, la première épreuve féminine de patinage de vitesse aux Jeux olympiques de Sotchi. Elle s’est imposée face à la tenante du titre, la Tchèque Martina Sablikova. Celle-ci a obtenu l’argent tandis que la Russe Olga Graf décrochait le bronze. Ouvertement bisexuelle, Ireen Wüst est la première athlète homosexuelle à remporter une médaille lors de ces Jeux.

>> JO de Sotchi : le Doodle de Google aux couleurs gay-friendly ? <<

Pas une porte-parole de la cause homosexuelle

Ce n’est pas la première médaille d’or pour Ireen Wüst, mais c’est la première fois qu’elle gagne lors de ces Jeux olympiques en Russie, pays notoirement hostile aux homosexuels. Loin de profiter de sa place sur le podium pour se faire le porte-parole de la communauté homosexuelle, la star néerlandaise est restée très discrète lors de la remise des médailles à Sotchi. Et pour cause, Ireen Wüst a toujours répugné aborder sa sexualité en public. « Je veux parler de patinage », avait-elle déclaré lors d’une interview en 2010. « Vous ne poseriez pas de question sur sa relation amoureuse à Sven Kramer, alors pourquoi m’interroger sur ce sujet ? De même, si j’étais en couple avec un homme, vous n’auriez pas évoqué la question. »