Mariage gay : le Kansas vote une loi autorisant la ségrégation des homosexuels

Mariage gay : le Kansas vote une loi autorisant la ségrégation des homosexuels
Mariage gay : le Kansas vote une loi autorisant la ségrégation des homosexuels
Le mariage gay, vraiment en bonne voie aux États-Unis? La chambre basse de l’État du Kansas a approuvé mardi 11 février à une large majorité une loi autorisant la ségrégation des couples gays dans tous les aspects de la vie courante. La loi, écrite dans l’urgence par les républicains, majoritaires, pour protéger « la liberté religieuse », doit encore passer devant le Sénat. Mais l’issue du vote ne laisse guère de doute, ce dernier étant acquis aux républicains - et devrait être prochainement signée sans problème par le gouverneur de cet État… lui aussi républicain.
A lire aussi
Mariage gay : la droite pourra-t-elle revenir sur la loi ?
mariage gay
Mariage gay : la droite pourra-t-elle revenir sur la loi ?

« Le Kansas pourrait devenir le premier État […] à légaliser la ségrégation des gays et des hétéros dans virtuellement tous les aspects de la vie courante », explique la déclinaison américaine du magazine Slate. Cette loi stipule en effet que tout individu, groupe, ou entreprise privée, peut refuser de servir de couples gay si « cela est contraire à leur croyance religieuse sincère ». Oui, vous avez bien lu : le paravent de cette loi est la protection de la « liberté religieuse » dans cet État extrêmement conservateur. Le texte, très vague, pourrait permettre aux employeurs de mettre à la porte leurs salariés gays à cause de leur sexualité, d’interdire les gays de certains magasins, hôtels, cinémas, restaurants… etc. Surprenant ? Pas dans cet État réputé particulièrement conservateur.

>> Kansas - un jeune garçon suspendu de son école pour avoir porté un sac de fille <<

Les gays vont-ils devoir fuir le Kansas ?

Et pour ceux qui se retrouveraient victimes de cette discrimination 100% légale, aucun recours ne sera bien évidemment possible - ils pourraient même être forcés de payer les frais de justice de la défense. Pire encore: la loi couvre aussi les services publics de l’État. Les fonctionnaires au Kansas pourraient refuser de s’occuper de certains de leurs administrés, juste parce qu’ils sont gay. On imagine la situation dans les hôpitaux de l’État, particulièrement pour les patients porteurs du VIH et sous tri-thérapie. Le gouverneur aura aussi le droit de les interdire d’accès à ses parcs, piscines, et autres équipements publics.

>> Les États-Unis en route pour le mariage gay <<

Ironie de l’histoire, ou cynisme absolu, le rapporteur du texte (républicain) Charles Macheers a lancé à l’assistance cette phrase, le jour du vote du texte de loi: « La discrimination est quelque chose d’horrible. C’est quelque chose qui blesse. […] La discrimination n’a pas sa place dans les sociétés civilisées, et c’est pour cela que nous mettons en place cette loi. » Par discrimination, comprenez « envers les croyants ». On en aurait presque la larme à l’œil.