Coupe du Monde 2014 : Adidas retire ses tee-shirts incitant au tourisme sexuel

Coupe du Monde 2014 : Adidas retire ses tee-shirts incitant au tourisme sexuel
Coupe du Monde 2014 : Adidas retire ses tee-shirts incitant au tourisme sexuel
Une collection de tee-shirts Adidas vendus aux États-Unis a froissé les autorités brésiliennes. Censés faire la promotion de la Coupe du Monde de Football 2014 au Brésil, les messages choisis par le sponsor officiel sont accusés d'encourager le tourisme sexuel.
A lire aussi


Oups. La marque Adidas a fait amende honorable aussi vite que possible après avoir quasiment provoqué un incident diplomatique avec le pays d'accueil de la Coupe du Monde de foot 2014. Une série de tee-shirts a été retirée de la vente aux États-Unis après que le gouvernement brésilien a accusé la marque allemande d'encourager le tourisme sexuel et d'alimenter des stéréotypes sur le pays. 

>> Coupe du monde 2014 : qu'est la caxirola, le nouveau vuvuzela ? <<


Les fesses brésiliennes comme emblème

En cause, deux imprimés aux couleurs du Brésil, chargés d'un double message à la fois sexuel et sexiste. Le premier représente une pin-up en bikini qui tient un ballon dans la main, avec l'inscription « Lookin' to score », à traduire par « en espérant marquer (des buts) » ou « en espérant conclure », selon la sensibilité de chacun... Le second, encore un peu moins subtil porte le message « I Love Brazil », sauf que le coeur représente aussi une paire de fesses en string.

Les tee-shirts n'ont été mis en vente qu'aux États-Unis mais leurs messages sont parvenus jusqu'au Brésil, déclenchant une vague de protestation dans les médias et sur les réseaux sociaux. La ministre des politiques pour les femmes au Brésil n'a pas tardé à réagir pour dénoncer la faute de goût de la part d'un sponsor officiel du Mondial : « Cette campagne stimule la prédation sexuelle [...], elle manque de respect à notre pays et l'agresse en reproduisant un imaginaire que nous nous efforçons sans relâche d'enterrer définitivement ». Mardi, Adidas publiait un communiqué promettant de retirer ces tee-shirts de la vente. 

>> Coupe du monde 2014 : pas d'arbitre français au programme <<


Dilma Roussef réagit sur Twitter

Cette bourde commise par un sponsor officiel a le mérite d'ouvrir le débat sur l'impact de la Coupe du Monde sur la prostitution et le tourisme sexuel au Brésil. La présidente Dilma Roussef postait mardi un message sur son compte Twitter, pour annoncer le renforcement des actions de protection des enfants et des adolescents dans le pays. Une campagne de prévention du Sida a par ailleurs été lancée par les autorités en vue du Carnaval et de la Coupe du Monde : une centaine de millions de préservatifs devrait être distribuée à la population d'ici à début mars.

Dans l'actu