Une Canadienne contrainte d'accoucher aux Etats-Unis : la césarienne à 1 million de dollars

Une Canadienne contrainte d'accoucher aux Etats-Unis : la césarienne à 1 million de dollars
Une Canadienne contrainte d'accoucher aux Etats-Unis : la césarienne à 1 million de dollars
Pas moins de 950 000 dollars, c’est la facture salée que doivent payer Jennifer Huculak-Himmel et son mari à un hôpital américain. Cette Canadienne a en effet dû accoucher en urgence lors de ses vacances à Hawaï en 2013. Son assurance refuse de l’aider au motif qu’elle a pris ses responsabilités en faisant ce voyage alors que sa grossesse était considérée comme à risque.
A lire aussi
Samsung négocie un contrat de 20 millions de dollars avec Jay-Z
people
Samsung négocie un contrat de 20 millions de dollars avec...


Bienvenue aux Etats-Unis, où un accouchement vous mettra sur la paille. Jennifer Huculak-Himmel, une Canadienne qui a dû accoucher en urgence lors de vacances avec son mari en 2013, s’est retrouvée avec une facture de 950 000 dollars à payer. Cette somme représente la totalité des frais médicaux dus à l’hôpital de Hawaï qui l’a prise en charge ainsi que son bébé prématuré. La petite Reece, née à six mois par césarienne, a en effet dû être placée deux mois en soins intensifs.

>> Elle subit une césarienne de force et se voit retirer son bébé <<

La compagnie d'assurances a rejeté la facture

Bien qu’heureux que leur petite fille soit aujourd'hui en bonne santé, le couple canadien est actuellement dans une situation critique. En effet, la compagnie, auprès de laquelle ils avaient souscrit une assurance, refuse de régler cette note extravagante, arguant que Jennifer Huculak-Himmel savait qu’elle prenait un risque en voyageant enceinte.

« Mme Huculak était diagnostiquée et traitée en raison d’une grossesse à haut risque avant son départ. Etant donné que Mme Huculak est actuellement hospitalisée et traitée pour cette grossesse à haut risque, aucune dépense n’est éligible à un remboursement selon les termes de notre politique », a ainsi envoyé par courrier la compagnie Blue Cross à la jeune femme.

Des anonymes se mobilisent pour aider le couple

Celle-ci nie cependant que sa grossesse était compliquée. Son médecin, qui l’avait autorisée à voyager, a même écrit à la compagnie d’assurances pour leur certifier que sa patiente souffrait d’une simple infection urinaire qui ne peut en aucun cas être à l’origine de son accouchement prématuré. Les médecins qui ont soigné la jeune femme à Hawaï ont d’ailleurs confirmé ce point, mais Blue Cross ne veut rien entendre.

Le cas abracadabrantesque de ce couple a été largement médiatisé au Canada et aux Etats-Unis ces derniers jours. De nombreux anonymes ont proposé de faire une donation pour aider la petite famille à surmonter cette épreuve. Mais Jennifer Huculak-Himmel a refusé ces offres généreuses. Le couple envisage de se mettre en faillite.

Reportage diffusée le 19 novembre dans l'émission « Today » sur NBC


>> De 300 à 3 000 euros pour un accouchement en France <<