Inde : deux sœurs érigées en héroïnes pour avoir riposté à une agression sexuelle

Inde : deux sœurs érigées en héroïnes pour avoir riposté à une agression sexuelle
Inde : deux sœurs érigées en héroïnes pour avoir riposté à une agression sexuelle
Dans cette photo : Freida Pinto
Alors que l’Inde est tristement connue pour le nombre impressionnant d’agressions sexuelles et viols commis envers les femmes, deux sœurs sont devenues des exemples dans le pays mais aussi sur le Web. Agressées par trois hommes dans un bus, elles les ont chassées à coup de ceinture, devant l’indifférence des passagers. La scène a été entièrement filmée et mise en ligne.
A lire aussi
Taylor Swift évoque son agression sexuelle en plein concert
News essentielles
Taylor Swift évoque son agression sexuelle en plein concert


En décembre 2012, le calvaire vécu par une jeune étudiante de 23 ans, violée par six hommes et passée à tabac dans un bus de New Delhi, avait suscité une vague d'indignation et révélé un profond malaise sur la condition des femmes en Inde. Dans ce pays dont la capitale est tristement surnommée la « capitale du viol », une agression sexuelle serait commise toutes les 22 minutes.

Aussi depuis bientôt deux ans, le gouvernement teste des mesures pour faire reculer le nombre d'agressions qui augmente année après année. En janvier dernier par exemple, la nouvelle ministre des Femmes et de la Protection de l'enfance de Delhi envisageait de former des commandos de femmes entraînées aux arts martiaux, qui seraient ensuite déployés dans New Delhi. Mais surtout, les Indiennes n'hésitent désormais plus à se rebeller et à tout mettre en œuvre pour faire fuir leurs agresseurs.

« Nous avons pris nos ceintures en guise d'armes »

Pour preuve, le week-end dernier, Arti et Pooja Kumar, deux sœurs, en sont venues aux mains avec trois hommes dans un bus. Respectivement âgées de 22 et 19 ans, les deux jeunes femmes ont raconté aux médias locaux avoir été harcelées après avoir refusé les avances de ces hommes. « Ils ont fait des gestes obscènes, nous ont insultées », a détaillé la plus jeune. « L'un des garçons a touché ma sœur de façon inappropriée. Après un échange tendu, il a appelé ses amis pour nous battre. L'un a frappé ma sœur pendant que les deux autres m'ont attrapé », a-t-elle ajouté. Devant l'indifférence des passagers du bus – indifférence qui avait été dénoncé dans un film coup-de-poing en juin dernier déjà -, les deux femmes décident de se défendre seules. « Personne ne s'est avancé pour nous venir en aide. Donc nous avons pris nos ceintures en guise d'armes d'auto-défense. Si les autres passagers nous avaient aidées, nous n'aurions pas eu besoin de riposter de la sorte », a-t-elle précisé.

« C'est une honte que la seule personne qui soit intervenue soit une femme enceinte »

Et alors que les deux sœurs semblent presque s'excuser d'avoir contre-attaqué, elles sont devenues de véritables héroïnes en Inde mais aussi sur la toile. En effet, leur altercation a été entièrement filmée par une femme enceinte qui se trouvait dans le bus, avant d'être mise en ligne. Visionnée près de 480 000 fois, la vidéo de deux minutes et cinquante secondes environ a été commenté par près de 200 internautes ; la plupart félicitant le courage des victimes. « Bravo. Je pense que chaque fille devrait en tirer les leçons et apprendre à résister par elles-mêmes. En tant qu'Indienne, je les trouve très inspirantes », a ainsi réagi une internaute. Star du film Slumdog Millionnaire, Freida Pinto a quant à elle choisi Twitter pour exprimer son point de vue. « Félicitations à ces filles courageuses ! Réveillez-vous les spectateurs ! C'est une honte que la seule personne qui soit intervenue soit une femme enceinte ».


À noter que la médiatisation de cette affaire aidant, la police locale a rapidement interpellé et inculpé les trois agresseurs pour agression et atteinte à la pudeur. En outre, selon Le Parisien, le chef de l'exécutif de l'État de l'Haryana, M.L Khattar, aurais promis une récompense de 31 000 roupies (400 euros) à chacune des jeunes femmes.

À propos
Freida Pinto