Une républicaine perd son poste après avoir attaqué les filles Obama

Une républicaine perd son poste après avoir attaqué les filles Obama
Une républicaine perd son poste après avoir attaqué les filles Obama
Dans cette photo : Barack Obama
La règle d'or aux Etats-Unis ? Ne jamais s'attaquer aux enfants du président. Une directrice de communication d'un élu républicain l'a compris trop tard. Elizabeth Lauten a été poussée vers la sortie après avoir pointé du doigt l'attitude des filles Obama lors d'un récent événement à la Maison Blanche.
A lire aussi


Moues boudeuses, bras croisés et allures nonchalantes : même les filles de Barack Obama, Sasha, 13 ans, et Malia, 16 ans, ne dérogent pas à la règle de toute bonne ado qui se respecte. Contraintes de se rendre, comme tous les ans, à la traditionnelle grâce accordée à une dinde pour la fête de Thanksgiving, les deux jeunes filles n’ont pas cherché à montrer leur enthousiasme, loin de là. Une attitude qui a suscité de nombreuses réactions.

Si certains comme le site Gawker, se sont amusés de la totale indifférence des deux ados en notant : « Même les rituels de la Maison-Blanche ne peuvent pas rivaliser avec la force la plus puissante que l’homme n’est jamais connu : le mépris d’un ado », une conseillère de communication républicaine, Elizabeth Lauten, a elle été beaucoup plus acerbe à l’égard des filles du Président.

Sasha et Malia s'ennuient

Le hastag #FireElizabethLauten devient viral

La collaboratrice du député républicain Stephen Fincher a ainsi publié sur Facebook une tirade sur l'attitude des deux adolescentes. « Chères Sasha et Malia, je sais que vous êtes en plein dans l'adolescence, mais vous faites partie de la famille présidentielle, essayez de montrer un peu de classe. Respectez au moins le rôle que vous jouez », a-t-elle écrit avant d'ajouter : « Montrez-vous à la hauteur. Agissez comme si être à la Maison-Blanche vous importait. Habillez-vous pour être respectées, pas pour un rendez-vous dans un bar. Et surtout ne faites pas la tête lors d'un événement télévisé public ».

Post Facebook d'Elizabeth Lauten


L'attaque, directement adressée à Sasha et Malia, va à l'encontre de la pratique traditionnelle américaine, selon laquelle les médias et acteurs du monde politique n'abordent jamais la question des enfants du président. Une remarque déplacée et suffisamment à contre-courant pour provoquer un tollé immédiat sur Twitter, où des internautes indignés sont allés jusqu’à créer un hastag très vite devenu viral : #FireElizabethLauten (virez Elizabeth Lauten, Ndlr.)




Elizabeth Lauten se confond en excuses

A la vue de ces réactions, la conseillère en communication a effacé son message avant de présenter ses plus plates excuses : « Après plusieurs heures de prière, de discussion avec mes parents et de relecture de ce que j'avais écrit, je me rends compte à quel point mes mots étaient blessants. »

Un rétropédalage qui ne sert finalement à rien, le mal étant fait. Elizabeth Lauten a bien été contrainte de démissionner. Peut-être la prochaine fois, fera-t-elle preuve de plus de clairvoyance et de maturité…